Sugar Minott – « The Roots Lover 1978-1983″ »

The Roots Lover 1978-1983[Album]
13/02/2006
(Moll Selekta/Nocturne)

Sous ses casquettes de chanteur, compositeur, producteur, et instigateur de sound systems, Sugar Minott est devenu un pilier de la scène jamaïcaine, qui n’aura pas su résister à sa voix douce et chaude taillée pour le roots love. D’abord en compagnie des African Brothers, il décide de suivre une carrière solo, signe en 1976 un contrat avec Studio One, et chante ses propres paroles sur les riddims de l’époque, ceux des autres ou les siens. « Oh Mr DC », « Vanity », « Hang On Natty », « This Old Man », « Love And Understanding » et une bonne pelletée d’autres titres incontournables verront alors le jour, donnant plus ou moins naissance au dancehall. Son premier album, « Live Loving », en est d’ailleurs un des précurseurs et Bob Marley en personne le cite parmi ses artistes favoris. C’est alors qu’il crée le Youth Promotion Sound System qui comme son nom l’indique, lui permet de mettre sous les feux des projecteurs quelques jeunes pousses en devenir (Junior Reid, Michael Palmer, Tenor Saw, Garnet Silk, Ranking Joe) qu’il emmène en tournée à ses côtés. Sugar Minott part ensuite en Angleterre, profite du succès grimpant du Lovers Rock, et enchaîne quelques albums dans lesquels il aborde des thèmes plus politiques (« African Soldier »)

« The Roots Lover 1978-1983 » apporte une pièce de plus au puzzle en compilant ses meilleurs maxis aux versions rallongées. De ces deux disques, seuls « Leggo The Dread », « Superstar » et « Three Wise Men » ont, à l’origine, été sortis en face A et B de 45 tours. Quelques titres tels que « Africa », « African Girl », « Careless Ethiopians » (tous trois en hommage à la riche histoire du continent africain), cette obscure version de « Rome Rome » (en opposition au Vatican), ou quelques productions Black Roots aux côtés de Yabby You et Ranking Dread feront tout l’intérêt de ce double CD, ode au Roots Love (« Waiting For Your Love », « Sandy », « Hold On », « Love Life »)

Une pierre de plus à l’édifice. Voici comment aborder cet album, quatorzième sortie du label Moll Selekta, dont la deuxième galette met l’accent avant tout sur les collaborations de Sugar Minott avec des Djs. Quelques inédits remasterisés sont toujours bon à prendre de la part d’une des figures de la musique jamaïcaine au plus important moment de sa carrière.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire