Johnny Osbourne – « Truths And Rights »

Truths And Rights[Album]
06/10/2008
(Heartbeat/Nocturne)

Les rééditions d’albums de vieux reggae-roots sont toujours l’occasion de revoir quelques fondamentaux de l’histoire du genre, que tout passionné qui se respecte se doit de garder en tête, notamment pour mieux appréhender les productions actuelles. Dans cette perspective, la sortie CD en Deluxe Edition de l’album « Truths And Rights » de Johnny Osbourne mérite une attention particulière. Déjà parce que le chanteur est certainement l’un des plus talentueux artistes jamaïcains toutes époques confondues, ayant particulièrement influencé le reggae des eighties. Ensuite parce que ce LP, initialement sorti en 1979 et produit par Clement « Coxsone » Dodd, fût le point de départ d’une période de création nouvelle pour le label Studio One, davantage orientée vers le early dancehall autour d’artistes comme Freddie McGregor ou Sugar Minott

« Truths And Rights » rentre ainsi à bien des égards dans la catégorie des albums fondateurs, posant un certain nombre de sillons qui seront par la suite largement arpentés. La première chose qui marque dans cet opus est sans aucun doute le grain des riddims clairement marqué de l’empreinte du label de Coxsone, ayant déjà acquis en 1979 une identité musicale se détachant largement du lot. Le riddim de « Truths And Rights » en est le plus bel exemple, teinté d’une douce nostalgie, suivi de près par celui de « Can’t Buy Love » avec sa ligne de basse aux résonances abyssales. S’impose ensuite la voix électrifiante d’Osbourne et son style inclassable, transcendant son sujet en empruntant aussi bien à la soul jamaïcaine des sixties (rappelant notamment Ken Boothe dans les morceaux « Children Are Crying », « Jah Promise », « Nah Skin Up ») qu’au style « deejay » qui influencera toute une génération d’artistes. « Sing Jay Stylee » est à ce titre absolument incontournable. Johnny Osbourne, en véritable « Godfather of Dancehall », se place ainsi sur un piédestal vocal grâce à sa spiritualité mélancolique et à ses vibes sereines et engagées, souvent accompagnées de choeurs soulful et chaleureux (« We Need Love », « Eternal Peace », « Let Me In »). Cette très belle édition deluxe offre également six bonus tracks exclusifs, au premier rang desquels figure le poignant « Jealousy Heartache And Pain », probablement l’un des plus beaux enregistrements d’Osbourne, ou encore l’envoûtante version discomix de « Truths And Rights »

Mr Budy Bye (comme on a également coutume d’appeler Johnny) donne ainsi avec son « Truths And Rights » une vraie leçon de musique, chargée d’émotion diffuse. Garant d’un son universel et sincère, tout se passe comme si le chanteur, sous l’égide de Studio One, plaçait sa galette sur un nuage d’immortalité. « Truths And Rights » présente ainsi l’énorme potentiel de nous faire planer bien haut en nous faisant renouer avec un reggae authentique qui n’a rien perdu de sa vitalité artistique

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire