Red Snapper – « Red Snapper »

Red Snapper[Album]
26/03/2003
(Lorecordings/La Baleine)

Certains pouvaient finir pas penser ne plus jamais entendre Red Snapper. C’était sans compter sur le perfectionnisme du groupe qui traversa les derniers mois en se partageant entre initiatives solo, tournées et finitions de ce nouvel album. Connu pour ses mélanges de beats efficaces, de chaudes sonorités et d’influences jazz, le trio magique ne manque pas à la règle avec ce dernier album éponyme comprenant huit nouveaux morceaux et deux titres live

Difficile de ne pas penser à Cinematic Orchestra à l’écoute des premières notes de cet opus. « Regrettable » s’inscrit directement dans cette lignée grâce à sa rythmique épurée et lente et ses quelques samples lui donnant une profondeur appréciable, tout comme « Mountains And Valleys » et « Odd Man Out » avec leurs sons chauds de contrebasse. Les influences electro du trio prennent ensuite le dessus avec le plus dancefloor « Ultraviolet » qui laisse la place aux compromis « Heavy Petting », « Dnipro ». Malgré ces quelques bons morceaux, « Hot Flush » et « The Quiet One » viennent donner une couleur un peu plus banale et imméritée à ce long format qui se termine heureusement sur quelques performances live de haute facture (« The Tunnel », « Four Dead Monks »)

Même si Red Snapper ne parvient pas ici à rivaliser avec une référence comme Cinematic Orchestra, le trio n’accouche pas ici d’un album à vite oublier. La majeure partie de cette production accrochant sans mal nos tympans, les adeptes du savant mélange trip hop/jazz seront ravis de pouvoir se le procurer. Un album sans grande prétention qui mérite largement toute votre attention

Ecoutez un extrait sur le site Lorecordings

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire