Red Ants – « Phobos Deimos »

Phobos Deimos[Album]
01/01/2005
(Seize The Capital/Import)

Lorsqu’on parlait de Do It Yourself il y a quelques années, venait automatiquement l’affiliation à la scène punk/hardcore. Ce n’est plus uniquement le cas. Etant donné le nombre croissant de projets et la frilosité grandissante des maisons de disques, les groupes de hip hop sont contraints et forcés de s’autoproduire, augmentant considérablement le nombre de petites structures destinées à sortir leurs propres disques. C’est le cas de Red Ants, combo canadien écumant les scènes locales depuis 2002, qui sort cette année son premier album « Phobos Deimos » sur Seize The Capital Records, son propre label. Force est de constater que ces mecs là ne font preuve d’aucune superficialité. L’essentiel est musical, le reste ne semble être fait que de trois bouts de ficelle. Plutôt couillu et remarquable, encore plus quand on se plonge dans les dix titres de ce premier opus aux sonorités dignes du plus efficace hip hop indépendant, rappelant autant l’urgence des productions Shadow Animals que les ambiances brutes de Galapagos 4. On pourrait mettre sa main à couper que la plupart de ces titres ont été accouché très tard dans la nuit, dans une piaule canadienne enfumée ou l’informatique et le sampler sont rois. « Phobos Deimos », dont les meilleurs moments sont sans nul doute « Symbolic Killing Fiels » et « Future Imperfect », est du coup étonnement bien produit, chaque titre portant son lot d’intérêt, qu’il soit dans les flows complémentaires et justes des Mcs, ou dans les ambiances musicales « hand made ». A côté de quelques productions bien rôdées, ce premier album a tout de l’artisanal. C’est tout son charme et à la fois toutes ses limites. Voilà bien le défaut le plus pardonnable…

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire