Ravi – « Designing New Circles »

Designing New Circles[Album]
01/05/2004
(Chimères/Autoproduit)

La scène rock française se régénère. Les disparitions tragiques de Second Rate ou Seven Hate laissent déjà la place libre à de nouveaux groupes tout aussi prometteurs, parmi lesquels on peut compter Ravi. Groupe de Caen amoureux de toutes les formes du rock, allant du hardcore à la pop en passant par le punk et l’émo, ces quatre lascars, se payant même le luxe d’un interlude piano, se sauvent du « groupe de plus » en laissant clairement de côté les stéréotypes et gimmicks d’un genre devenu très à la mode

Pas ici de révélation au potentiel commercial, mais bien une simple formation rock généreuse. En effet, les morceaux sont longs, laissent apparaître un vrai travail de composition. Rares sont les titres autoroute, quelques breaks venant toujours rebooster l’auditeur distrait, le tout avec une énergie très palpable, digne des premières expériences ou rien n’est à perdre. Si on tique à la première écoute sur la production que l’on pourrait qualifier de légère, c’est au fil des écoutes que l’on se rend compte que réside là aussi la personnalité de Ravi. Encore une fois, pas de grosses guitares surplombant le tout mais un mix brut très rock n’roll comme peuvent parfois l’adopter les Burning Heads. Tiens en parlant de ces derniers, on pourra peut être reprocher à Ravi de ne pas parvenir à se détacher de ses racines sûrement trop ancrées dans le hardcore mélodique, les morceaux étant parfois un peu trop précipités

Reste que les caennais ont gravi une nouvelle marche depuis leur premier et plus adolescent « We Also Are What We Have Ruined » (à l’image de « Point Of No Return » présent sur les deux disques) et que ce « Designing New Circles », à l’image des excellents « 

1. Fuck Friend     
 » et « No Miles Driver ») pourrait bien vite les faire figurer aux côtés des têtes de liste frenchies que sont les Dead Pop Club ou les Flying Donuts. En attendant de mettre allemands et ricains à l’amende lors d’un prochain album qui devrait cette fois faire l’unanimité.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire