Ras Michael Junior – « Medicine Man »

Medicine Man[Album]
05/02/2007
(Makasound/Pias)

Le label collection « Inna De Yard » est né de la rencontre entre le label Makasound et le guitariste Chinna Smith, qui a ouvert les portes de sa « yard » au label parisien en août 2004 pour signer le premier opus d’une série ayant pour ambition de retrouver les racines brutes et acoustiques du reggae. Depuis, le concept « Inna De Yard » semble avoir séduit de nombreux artistes jamaïcains et continue de se développer avec la sortie du sixième opus de la collection. Cette fois c’est Ras Michael Junior qui se livre au jeu et ambitionne de perpétuer dans ce nouvel album la tradition Nyahbinghi initiée par son père Ras Michael. Earl Chinna Smith, en bon maître de maison, et Winston Mc Anuff, accompagnent une fois de plus à la guitare Ras Michael Junior et son groupe Jah Is My Light Band. « Inna De Yard » se renouvelle donc dans la continuité, faisant néanmoins avec ce « Medicine Man » un pari intéressant: diversifier les approches et s’éloigner du simple duo guitare/voix, typiquement reggae acoustique, qui prévalait dans les premiers enregistrements de la série

Il est bien clair qu’avec cette sixième apparition, le concept « Inna De Yard » poursuit son ouverture au-delà des frontières du reggae, prône l’hybridation entre les genres, en laissant toujours une place centrale à la voix, mais en étoffant davantage le background musical. Dans ce « Medicine Man », les percussions Nyahbinghi sont omniprésentes et créent une atmosphère lourde et envoûtante, se mariant à la poésie toastée de Ronnie Davis (invité privilégié de Ras Michael Junior qui ouvre et clôt cette nouvelle session acoustique) et au chant puissant et spirituel de Ras Michael Junior lui-même, indéniablement dans son élément au coeur de l’arrière cour de Chinna Smith. C’est aussi l’âme du folk et du blues, celle du grand Bob Dylan, qui se dégage de cet album, comme dans les ballades « White Line » et « Medicine Man » qui témoignent de la grande complicité musicale de Ras Michael Junior et Chinna Smith. Quand le style Nyahbinghi rencontre les sonorités folk-blues, toute la richesse de cet album se dévoile, dans les très bons « Collie Now », « How Excellent Is Thy Name » ou encore « Make More Money ». La session se termine en beauté sur un splendide « Old Man », qui résume l’album à lui seul, mêlant subtilement chant, harmonica et tambour Nyahbinghi

Dans la lignée du « Inna De Yard » de Cedric « Congo » Myton ou des Viceroys, « Medicine Man » semble donner un nouveau souffle à la collection de Makasound. Toujours enregistré dans la tradition des « yards » et entièrement acoustique, certains pourront peut-être reprocher à ce nouvel opus de trop s’éloigner des sonorités jamaïcaines et de n’avoir finalement plus grand chose à voir avec le reggae… Mais il semblerait que l’exploration d’autres univers musicaux, comme le font ici avec talent Ras Michael Junior, Chinna Smith et les autres, soit la condition indispensable au renouvellement de la série, qui court à chaque nouvelle sortie le risque de tourner en rond. Reste à savoir si après ce bel opus « Inna De Yard » arrivera à se perpétuer de la sorte dans la durée…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire