Radioinactive / Busdriver / Daedelus – « The Weather »

The Weather[Album]
18/02/2003
(Mush/Chronowax)

Voici la toute nouvelle sortie discographique du label Mush dont les productions contiennent à chaque fois leur lot de surprises. Cette fois, c’est l’association de trois artistes de la scène hip hop, tous bien différents, qui s’unissent pour accoucher de ce « The Weather » au titre subtilement trouvé puisque nous pouvons aller jusqu’à dire que les ambiances qu’il renferme change au même rythme que le temps

Daedelus pourrait être surnommé le Gonzales du hip hop tant ses versions sont naïves, déjantées et toujours pleines d’humour. On connaissait par contre les deux Mcs qui officient sur ce long format puisque Radioinactive a déjà contribué à l’élargissement du catalogue Mush alors que Bus Driver nous avait déjà fait entendre son flow hors du commun sur plusieurs maxis et albums sortis sur d’obscurs labels indépendants. Bref, ne vous attendez pas ici à un hip hop classique voir même avant gardiste comme le label a l’habitude d’en produire. On pourrait qualifier la musique du trio comme du hip hop comico bubble gum. Daedelus produit des versions aux influences très larges allant du reggae (« Exaggerated Joy ») aux musiques sixties (« Weather Locklear ») en passant par de possibles génériques d’émissions pour enfants (« Pen’s Oil »). D’ailleurs, l’homme ne s’en cache pas puisqu’il va même jusqu’à utiliser des sonorités de jouets pour colorer ses versions toujours inattendues (« Name Forgetter »). Cependant, on peut aussi entendre des prods purement hip hop (« Carl Weathers », « Break For 2300 ») puisque les trois compères ont évité avec succès le piège de la trop longue plaisanterie. Sur ces versions aux multiples facettes, Radioinactive et Bus Driver s’affichent comme d’extraordinaires Mcs, surtout ce dernier qui pose son flow ADSL de manière surprenante pour accentuer l’aspect élastique des musiques (« Pen’s Oil », « Glorified Hype Man », « Name Forgetter »). Son talent ne s’arrête cependant pas à la performance puisqu’il peut aussi chanter (« Fine For A Robot »), ceci prêtant souvent à sourire sans moquerie aucune puisqu’il impose ainsi son style des plus personnels allant même jusqu’à de temps à autres effacer son compère, cependant utile pour la diversité de cet opus. Celui ci s’achève d’ailleurs sur un morceau complètement barré, sans beat et aux influences limites gothiques, sur lequel Awol One et 2Mex viennent épauler les trois acteurs de ce « The Weather »

Cette dernière production Mush restera sûrement une des plus originales et humoristiques de cette année 2003. Elle impose définitivement Daedelus comme un producteur hors pair et affirmé, ainsi que Bus Driver et Radioinactive comme deux Mcs désormais reconnaissables entre mille. Les adeptes d’un hip hop sans limite accrocheront sans mal sur cet album, tandis que ceux qui ne peuvent se sortir du carcan classique vivront un véritable cauchemar. Peut être le hip hop du troisième millénaire…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire