Rachel Grimes – « Book Of Leaves »

book180Album
(Ruminance)
22/09/2009
Piano

De Philip Glass à Gonzales en passant par Keith Jarrett, l’exercice du piano solo est souvent délicat. Déjà réalisé à d’innombrables reprises, il est souvent difficile pour un artiste de se distinguer dans cette voie. En toute modestie pour « Book of Leaves », Rachel Grimes s’attèle à la tâche, et réussit son coup pour un premier album qui se distingue d’abord par son visuel: un arbre aux branches clairsemées, douché par un halo à la température froide, collant parfaitement aux teintes composées par Grimes. Mélancolique et contemplatif, le piano, associé à des enregistrements provenant de sons bucoliques du Kentucky, invite à l’introspection et au recueillement. L’humeur est automnale et les ambiances de Rachel Grimes sont propices à cette arrière-saison. Et si la simplicité des compositions étonne pour ce registre traditionnellement exigeant, « Book of Leaves » gagne en spontanéité et en émotion. Le Kentucky étant une contrée à la géographie protéiforme, les inspirations de Grimes ne sont pas à dénicher bien loin. La pianiste tire partie des variétés d’atmosphères s’offrant à elle pour composer cette ode aux ballades dans une nature difficilement apprivoisable. Après de multiples écoutes, ce solo piano apparaît plus sincère que d’autres oeuvres similaires contemporaines, permettant ainsi de mieux comprendre la présence d’un tel projet sur le label Ruminance, plus connu pour abriter les ovnis d’Eugène S. Robinson et les saccades d’Aucan. Pour la petite histoire, Grimes est déjà connue comme pianiste chez Emily Jane White, Shannon Wright, King Daughter’s & son et The Rachel’s, son groupe actuellement en stand-by. Fidèle à un circuit totalement indépendant, et compte tenu de la teneur onirique de ce premier jet, Rachel Grimes prouve qu’elle a toute sa place dans la discographie hétéroclite du label.

En écoute:

Achetez sur:
itunes5

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Rachel Grimes – « Book Of Leaves »

  1. benoit 21 novembre 2009 à 11 h 11 min #

    Bel album, mais assez rigide je trouve. je n’y pas ressenti l’émotion que j’ai pu avoir sur d’autres disques du même genre (Chauveau, Richter…)

Laisser un commentaire