Quit Your Dayjob – « Tools For Fools »

Tools For Fools[Album]
08/10/2007
(Bad Taste/Nocturne)

Dans la famille rock, je souhaiterais le groupe le plus imprévisible, le plus intenable, le plus libre, le plus arrogant et le plus fun… Exigeant dites-vous? Pas tant que ça! Car Quit Your Dayjob pourrait bien répondre parfaitement à l’appel. Déjà auteurs d’un parcours qui les fit visiter les plus grands festivals comme les Etats Unis, ces Suédois comptent déjà un grand nombre de fans (ou plutôt de freaks, comme ils aiment les appeler) de tous ces pays qui ne se sont pas fait prier pour leur tendre chaleureusement les bras. Sans réelles ambitions de départ, le groupe a donc saisi la balle au bond et s’en est allé partager avec eux son univers décalé, excentrique, et original, comme son répertoire parfaitement équilibré entre sonorités rock et electro. Pourtant, Quit Your Dayjob ne ressemble véritablement à aucun de ses concurrents, rares étant ceux qui se permettent d’envoyer valser la cohérence d’un album, qui soient prêts à passer du hip hop au rockabilly en moins de temps qu’il n’en faut pour passer au titre suivant.

Sur le fond comme sur la forme (comme son prédécesseur, ce disque aligne treize titres en trente minutes), « Tools For Fools » fait du déjà entendu quelque chose de totalement frais, sidérant, déconcertant… La liste des qualificatifs pourrait être sans fin, même s’il faut bien avouer que le trio ne fera certainement pas l’unanimité en abattant tant de cartes d’un coup. D’autant qu’il ne nous laisse pas énormément de temps lors de chaque morceau pour nous imprégner de l’ambiance comme des mélodies pourtant furieusement efficaces. C’est là toute la différence avec la discographie passée de ces Suédois qui avaient alors tendance à embourber l’auditeur au point de le perdre en route

Ici encore, on passe du coq à l’âne, mais l’esprit atypique du groupe est cette fois assez clair pour que la compréhension soit plus forte que le reste. On peut donc sans à priori se jeter dans ce « Tools For Fools » allant de l’intervention de R.A. The Rugged Man (Mc de renommée internationale depuis la grande époque Rawkus) sur « Warmachine » à l’inarrêtable « Execute The Pranksters », en passant par quelques flirts avec la nu rave (« Crime Is Ahead Of Technology »), le rockabilly (« Beat The Boss », « Thank U 4 Coming »),le rock cher à Electric Six (« Frank Suicide », « Medieval Monsters In The Modern Man ») et une poignée de tubes qui devraient faire trembler quelques installations hi-fi (« Boddypoppers » avec leurs compatriotes de The Sound, « Tools For Fools », « Kream Of The Krap »…)

Voilà ce qui arrive quand on lâche trois singes dans un studio d’enregistrement: un electro punk contemporain aussi débile qu’intéressant, aussi provocateur qu’il est finalement plein de sens. Totalement hors format, Quit Your Dayjob n’a donc comme souci que de laisser une trace indélébile dans les esprits. Peu importe qu’elle soit bonne ou non, l’indifférence étant sûrement leur dernier adversaire. Voilà donc qui devrait combler les désespérés de la redite, ceux qui cherchaient jusqu’alors en vain un groupe qui révolutionne un peu le rock. « Tools For Fools » et son Army Of Freaks vous attendent de pied ferme. Prenez votre carte camarades

En écoute

1. Bodypoppers     

Achetez sur :

  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire