Queen of the Meadow – ‘A Room to Store Happiness’

Queen of the Meadow – ‘A Room to Store Happiness’

Album / Only Lovers / 05.10.2018
Folk


Pas une année depuis la mort d’Elliott Smith sans qu’on lui cherche un remplaçant. Comme si depuis quinze ans, il était devenu impossible de faire le deuil, condamné à renouer ad vitam æternam avec la simplicité d’apparat et l’émotion vibrante de ses morceaux. Il faut s’y faire, les compositions de l’Américain sont devenues la pierre de Rosette de la musique folk moderne.

Parmi ses héritiers, Helen Ferguson est définitivement à classer dans le haut du panier. Déjà en 2016, le premier album de son projet Queen Of The Meadow (Aligned With Juniper) traçait avec méticulosité les contours de sa musique, où sa voix douce et lumineuse s’alignait sur des arpèges de guitare mélancolique et quelques arrangements plus discrets. Un album joli bien que trop effacé par endroit, qui préparait rétrospectivement le terrain pour la suite.

Car si sur le fond pas grand-chose ne change avec A Room To Store Happiness, la forme prend quant à elle des proportions nouvelles. Accompagnée de Julien Pras (Calc, Mars Red Sky), lui aussi auteur d’un petit trésor de folk l’an passé en solo avec Wintershed, la chanteuse-guitariste bordelaise gagne en amplitude sur ses nouveaux morceaux. Sa voix merveilleusement doublée – là encore l’héritage de Smith – entraîne l’auditeur et oscille avec justesse entre bonheur et tristesse.

L’instrumentation, plus dense elle aussi – des accords de piano sur Heavenly Start, un rythme de batterie sur Valentine’s Day, de discrètes touches de synthé sur Perfect Harmony, etc. – accompagne Helen Ferguson vers des cimes nouvelles. Saluons d’ailleurs le travail de mixage et de production qui donne à l’ensemble un caractère aérien tout en conservant la chair de la voix et le grain des instruments.

Enfin les mélodies, d’une fluidité épatante, imprègnent leur marque dès la première écoute, passant des sentiments épiques (Withdrawn) aux réflexions plus intimes (Royal Garden). On se laisse finalement porter par ces onze morceaux comme enveloppé dans un cocon. Voilà donc un disque à mettre entre toutes les mains sans craindre de décevoir.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

A ECOUTER EN PRIORITE
Heavenly Start, Valentine’s Day, Ashes Adele, Slumber, Empty Room


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.