Q And Not U – « Different Damage »

Different Damage[Album]
15/10/2002
(Dischord/Chronowax)

Ce « Different Damage » fait suite à ce somptueux « No Kill No Beep Beep » qui avait propulsé Q And Not U au rang des cavaliers les plus intéressants de l’écurie Dischord. Il aura donc fallu attendre deux ans pour que le combo de Washington nous propose un nouveau long format qui, non content d’être aussi bon que le précédent, s’avère également novateur. Voilà une des peu nombreuses formations ayant compris qu’il fallait évoluer sans dénaturer sa musique afin de séduire un auditoire rock toujours plus exigeant

Si le premier opus, bien que fidèle à la couleur musicale de Washington DC et de Dischord, était une suite de compositions aux rythmiques assez conventionnelles sur lesquelles les guitares déversaient leur flot de décibels, Q And Not U prend son parfait contre-pied avec ce « Different Damage » finalement finement intitulé. Car en effet, la surprise est au rendez vous dés « Soft Pyramide ». La session rythmique est plus que mise en avant et très fournie. Notons au passage le chant, aux mots épelés ou dits, superbement placé et l’intrusion subtile de quelques notes de mélodica. Le show continue avec « So Many Animal Calls » et son jeu de batterie quasiment technoïde appuyé par une basse du même acabit. La recette est la même mais plus atténuée sur « Air Conditions » ou la basse s’adonne à un groove insolent, ou les guitares semblent reprendre le dessus pour un morceau se rapprochant un peu de l’orientation musicale du premier album (tout comme « Meet Me In The Pocket » un peu plus tard). L’accalmie est de courte durée puisque le batteur laisse exploser ses nerfs martelant « Black Plastic Bag » et « This Are flashes » de haute facture. L’autre moitié de ce « Different Damage » joue sur les contrastes puisque « Everybody Ruins » prend une tournure punk rock avant que « Snow Pattern » prenne l’allure de chanson ou le jeu de batterie se permet de rappeler que Q And Not U n’est autre qu’un très bon groupe de rock. Puis, c’est reparti de plus belle. « When The Lines Go Down » reprend une rythmique compacte laissant quand même assez d’espace à des mélodies accrocheuses, « O’No » subit une baisse de tension et vous surprendra à vérifier le pitch de votre platine disque avant même que débute le superbe « No Damage Nocturne » et sa ligne de chant lancinante. Enfin, « Recreation Myth » nous fait doucement redescendre de nos émotions afin que le silence s’émanant de nos enceintes nous soit supportable. Si on peut dire..

Que dire après une telle performance. Q And Not U confirme son statut de révélation Dischord et laisse présager une belle carrière devant lui, d’autant plus si les membres du groupes continuent de briser les barrières du rock à ce point. Ce « Different Damage » ravira sans aucun doute tous les assoiffés de rock en marge du circuit commercial ainsi que tous les autres, qui comme Q And Not U, restent ouverts à de nouvelles approches artistiques. Quand vous serez chez votre disquaire, assurez-vous que nous ne soyons pas derrière vous. Car si c’est le cas, vous n’en sortirez pas sans cet album. C’est dit!

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire