Pygmy Lush – « Mount Hope »

Mount Hope[Album]
29/07/2008
(Lovitt/Import)

A croire que Pygmy Lush se cherchait tout au long de « Bitter River« , un premier album sorti l’an passé et qui ratissait très largement les terres de l’indie rock, à tel point que le folk pouvait facilement y côtoyer des influences beaucoup plus extrêmes. En 2008, sur son deuxième opus « Mount Hope » toujours produit par Kurt Ballou (Converge), ce collectif de musiciens s’étant forgé le caractère au sein de la scène hardcore de Virginie du Nord (Majority Rule et City of Caterpillar pour ne citer qu’eux), revient très assagi, comme s’il avait fait le choix de la cohérence, après s’être convaincu lui-même que l’acoustique lui allait plutôt bien au teint. Plus de déflagration assourdissante donc, mais des jolies ballades pas forcément prévues à la base, et motivées par le processus de travail du groupe, habitué à immortaliser ses répétitions acoustiques sur un enregistreur quatre pistes. Pygmy Lush aligne ainsi, les uns après les autres, douze titres introspectifs et à deux de tension, plutôt réussis (le magnifique « Asphalt ») quand on sait à quel point cette joyeuse bande de brutes est aussi capable de se révéler destructrice. Totalement soporifique à plusieurs occasions (« No Feeling », « Dead Don’t Pass », les trop longs « Red Room Blues » et « Tumor »), le combo ponctue cet album de quelques « regains » d’énergie salvateurs (« God Condition », « Mount Hope », « Concrete Moutain », « Butch’s Dream ») permettant de toucher le but in extremis, sans abandonner en chemin et finir dans la voiture balai. Mais, toujours, il fait preuve d’une efficacité mélodique passionnante portant à bout de bras ce « Mount Hope » et ses compositions épurées, ou guitares sur deux plans (rythmique éloignée, l’autre au front), harmonica, accordéon, et percussions minimalistes sont les seules, et finalement suffisantes richesses. Ce deuxième disque tient donc toutes ses promesses, et nous fait déjà languir d’entendre ce que Pygmy Lush aura à nous proposer une fois revenu à l’électrique, son terrain de prédilection

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire