Pusha T – ‘Daytona’

Pusha T – ‘Daytona’

Album / Good – Def Jam / 25.11.2018
Hip hop


Installé comme jamais dans un rap game qui l’aura vu débarquer au début des années 90 au sein du duo Clipse qu’il formait avec son frère, Pusha-T est aujourd’hui une figure de poids, un rappeur doublé du statut de président de GOOD Music, le label fondé par Kanye West.

A l’arrivée de la quarantaine, il est de bon ton de se questionner. Sur quoi rapper ? Vers quoi s’orienter ? Les excès d’hier ont-ils le même goût aujourd’hui ? Cette crise interne métamorphosant le quotidien prend alors différentes trajectoires, dont celle d’un Jay Z replié dans l’intimité du studio, accouchant – l’an passé avec son fidèle No ID – d’un album centré sur le foyer, les erreurs du couple et la découverte tardive des joies de la famille. Avec son troisième album Daytona, Pusha-T fait absolument tout l’inverse, et ne se détourne jamais de sa ligne de conduite. Epanoui depuis de nombreuses années dans une forme de lyricisme redonnant à la drogue toute sa poésie, le Mc s’exprime dans une diction limpide érigeant panorama et scénario dans des couleurs rouge et or, proche d’une dimension baroque. Les toiles de maitres (‘The Warhols on my wall paint a war story’ rappe t-il sur Hard Piano), les Patek et la cocaïne s’entassent sur les meubles en matières précieuses, toutes symboles d’une ascension sans faille.

Entièrement produit par Kanye West, Daytona renvoie face à face le rappeur de Chicago et sa musique après ce qui a semblé une éternité, dans un défilé de productions toutes plus réussies les unes que les autres. De l’ouverture If You Know You Know propulsée par une section de samples euphoriques, jusqu’au piano enveloppé pour les sommets de Hard Piano, en passant par le sample ralenti et langoureux du Drugs de Lil Kim sur Santeria, tout est à garder et à chérir ici, ne serait-ce que pour garder en mémoire le talent immuable de la superstar du rap dès lors qu’il délaisse Twitter. Grâce à son appui, et dans une configuration réduite à 20 minutes et 7 titres, Pusha-T condense toutes ses obsessions – dont celle des substances et de l’illicite – et signe avec ce troisième album solo le plus joli coup d’éclat de sa carrière, une superbe petite chose qui n’aura aucun mal à trouver sa place parmi les blockbusters du rap américain de la promo 2018.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
If You Know You Know, Hard Piano, Come Back Baby, Santeria, What Would Meek Do ?


Tags:
, ,
No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.