Psykick Lyrikah – « Vu d’Ici »

Vu d'Ici[Album]
07/05/2008
(Idwet/La Baleine)

La scène musicale bretonne est comme une grande famille ou chacun vient mettre son nez dans les affaires des autres, avec comme seul but de les faire gagner en qualité et en originalité. Les exemples pour illustrer cet état d’esprit particulier étant nombreux, on se limitera donc à l’entourage de Psykick Lyrikah, cette entité hip hop française qui n’a cessé, depuis son apparition en 2001, d’affirmer sa personnalité au gré de ses rencontres

C’est d’abord Robert Le Magnifique qui, en 2003, inscrit le projet dans la veine electro/hip hop en vogue à l’époque, avant qu’Olivier Mellano vienne poser in extremis ses guitares sur le premier album « Des Lumières Sous La Pluie« . Là, le cercle s’agrandit, Psykick Lyrikah n’est déjà plus un groupe de rap ordinaire, le bonhomme côtoyant la fine fleur bretonne, de Tiersen à Miossec, en passant par Sloy et Dominique A. L’association Arm/Mellano fait mouche, et s’illustre magnifiquement sur « Acte« , parenthèse imprévue et soumise par Dominique Brusson (ingénieur du son de Dominique A…) qui donnera naissance au premier véritable album de rap français avec les guitares comme seules versions, à l’heure où l’on veut nous faire croire que Grand Corps Malade pourrait bien changer à jamais la face d’une scène française en mal de repères, et perdue dans ses méandres hardcore

C’est donc à peine remis de cet ovni, et alors que le Grand Mou tente un deuxième jackpot, que les Rennais accouchent finalement de leur deuxième véritable album, dont les parallèles avec le tout récent « Oh Yeah Baby » de Robert Le Magnifique sont évidents, famille oblige. Notamment en termes de collaborations puisque Laetitia Sheriff (« Une Etoile »), Iris (« Comptez Les Heures »), comme évidemment Olivier Mellano et Thomas Polli apparaissent autant chez Psykick Lyrikah que sur le dernier solo du producteur breton

Et preuve supplémentaire de l’adage « les amis de mes amis sont mes amis », plus que jamais d’actualité du côté de Rennes, même l’atypique et surprenant Dominique A vient participer à ce nouvel album pour « Un Point Dans La Foule » minimal, titre et collaboration improbable si Psykick Lyrikah n’avaient pas autant cultivé leur différence depuis leurs débuts. Celle accentuée encore un peu plus par l’affirmation de Mellano dans les compositions (« De Plein Fouet »), mais aussi par l’investissement de Arm, à la guitare notamment (la jolie ballade « Ne Regarde Pas », le soulful « Toutes Lumières Eteintes », la berceuse « L’Aube, Enfin »), au chapitre musical de ce nouvel album

Ce décor planté, c’est sans surprise qu’on découvre ici l’oeuvre la plus aboutie de cette formation extensible. « Vu d’Ici », bien que cohérent, étale, tel un catalogue, toutes les influences et les possibilités offertes par ces mélanges artistiques internes. Ainsi, au-delà de quelques titres placés dans la continuité des travaux précédents (« Vu d’Ici », « Comptez Les Heures »), on retiendra surtout le groove lent de « Le Premier Soir » amené par la basse de Robert Le Magnifique, la douceur habitée de « Une Etoile », les relents post rock de « L’Eclair », voire même quelques expérimentations lorgnant vers le cinématographique (« Nulle Part », « Anonyme », « Le Chant d’Une Nuit ») poussant l’oeuvre encore un peu plus loin qu’on ne l’imaginait. L’oeuvre, le mot est lâché. Car avec un tel degré de perfection, de personnalité, de complémentarité entre textes et musiques, Psykick Lyrikah n’a toujours aujourd’hui aucun équivalent sur une scène française qui, pendant ce temps et sans même s’en apercevoir, continue d’entretenir des clichés qui l’empêchent d’avancer

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire