Psykick Lyrikah – « Derrière Moi »

psy1801Album
(Idwet)
06/04/2011
Hip hop à neurones

Pour chacun de ses albums, Psykick Lyrikah a usé de tous les recours, de toutes ses connexions pour ne jamais avoir à regarder en arrière, pour toujours tenter de nouvelles choses. Ainsi, les cordes toujours bien empoignées, Arm n’a cessé de les tirer selon ses envies et ses besoins, toujours habité qu’il fut par la ferme volonté de se remettre en question, certainement en danger aussi. Pour cela, il lui est arrivé de partager le chant (« Les Courants Forts » avec Iris l’an passé), de confier la production aux uns puis aux autres (Robert Le Magnifique et Mr Teddybear jusqu’en 2004, Olivier Mellano en 2007), pour finir par tout prendre en charge lui-même pour un « Vu D’ici » (2008) seulement enrichi des lignes de basse du premier, de guitare du second.

En 2011, pour perpétuer à cette intéressante tradition, il fallait donc que Psykick Lyrikah trouve une énième formule inédite. Le Breton s’est vite décidé: « Derrière Moi » enfonce le clou introduit par le précédent opus. Il est son oeuvre à lui, sa plus personnelle aussi puisque personne ne vient y mettre son nez. Ou presque, parce que quand Iris ne vient pas l’épauler au chant (« De Grandes Mesures »), que Tepr ne vient pas mettre son grain de sel dans la production (« Jusque-Là »), ou que Robert Le Magnifique ne vient pas placer quelques scratches discrets (l’implacable « Qui? »), Arm est seul à la barre.

Sans aucun instrument cette fois, avec ses seules machines comme uniques responsables de l’atmosphère sombre et pesante de ce « Derrière Moi » (immédiate dès l’entame « Dans Les Temps »), le MC apporte les finitions d’un univers bien à lui, accentué par un flow acquis depuis des lustres, reconnaissable entre mille, trop monotone pour certains, idéal pour servir la grande qualité des textes selon les autres. Et pour rendre évidente cette énième avancée, il offre à son disque ce qui manquait peut-être aux précédents: un son énorme, définitivement hip hop, profond et sans concession, que lui a façonné Reptile, ingénieur du son déjà venu à la rescousse des Assassin, Casey et NTM.

Bien calé entre deux influences assumées par le jeune homme – le Dirty South (« Quelle Langue », « Personne », « Qui? ») et les bandes originales de John Carpenter (« Nos Ombres ») – « Derrière Moi » incarne donc plus que jamais une personnalité à part dans le paysage rap français, bien cultivée depuis près d’une décennie à force d’un travail de titan qui ne manque pas lui aussi de se refléter tout au long de ce disque, nouvelle carapace d’une poupée russe qui n’a pas fini de prendre du volume.

En écoute

Psykick Lyrikah – « Qui? »

Disponible sur
itunes25

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Psykick Lyrikah – « Derrière Moi »

  1. Idwet 4 avril 2011 à 18 h 37 min #

    en écoute intégrale ici :
    http://cd1d.com/fr/album/derriere-moi

Laisser un commentaire