Protomartyr – ‘The Agent Intellect’

Album / Hardly Art / 09.10.2015
Post punk

Originaire de Detroit, Protomartyr a pourtant – depuis ses débuts – le regard tourné vers l’Angleterre ou se retrouvent toutes ses influences. En rang d’oignon, c’est parfois The Fall que l’on croit entendre au détour d’une guitare, ou un peu plus loin Ian Curtis le temps d’une tournure pleine d’emphase (‘Why Does It Shake ?’). D’album en album, on a l’impression que le quatuor mime le post-punk, l’incarne par ses différents états avec une sensibilité mouvante, insufflée à travers chaque nouveau morceau, comme une manière de muer et de se faire une nouvelle peau. Si ‘Under Color Of Official Right’, son album précédent collé aux basques de Wire, déclinait des aspects plus anguleux, à l’exécution punk, ‘The Agent Intellect’ s’ancre lui dans la mélodie, presque new-wave (‘Pontiac 87’) et dans des résonances plus modernes ou l’on croit entendre les Pixies, voire McLusky (‘I Forgive You’). Groupe métamorphe, appliqué et consciencieux, qui mélange l’ancien et le nouveau pour poser pierre après pierre les fondements de son identité, Protomartyr est un beau représentant du post-punk contemporain, manœuvrant sa barque avec intelligence, évitant redite et complaisance, avec toute la classe des yankees et le flegme des britanniques.

‘Cowards Starve’, ‘Pontiac 87’, ‘Why Does It Shake?’, ‘Ellen’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire