Propagandhi – « Failed States »

pro180Album
(Epitaph)
03/09/2012
Thrash punk

Difficile pour un groupe de tirer définitivement un trait sur son passé, de se détacher des étiquettes qui lui collent au dos depuis des lustres. Avec ses premières années passées à évoluer parmi les grands pontes du hardcore mélodique et une entame de discographie affublée du logo Fat Wreck Chords, Propagandhi en sait quelque chose, lui qui s’évertue depuis maintenant vingt ans à se renouveler un tant soit peu à chaque album, avec plus ou moins de succès. Pourtant, en 2009, après une longue période de mutation progressive qui semblait ne jamais finir, le combo canadien brillait enfin de mille feux sur « Supporting Caste » qui trouvait le point d’équilibre parfait entre efficacité mélodique jamais puérile au point d’être rédhibitoire, et technique métal incroyablement digeste pour n’importe quel adepte du « quatre accords et basta ». Du coup, en annonçant se remettre rapidement à la composition en vue d’un nouvel opus, Propagandhi laissait planer la sérieuse éventualité de remettre joliment le couvert.

Finalement, bien qu’il ne soit pas si éloigné de son prédécesseur, « Failed States » peine en cohésion et oublie trop souvent la notion de juste mesure. De fait, il pousse jusqu’à titiller le thrash (« Rattan Cane », « Hadron Collision »), quand il ne tombe pas tout simplement dans les travers du hard rock, ses soli démonstratifs, ses moulinets du bras, ses raisins secs bien compressés dans le slim. Pour preuves, quelques titres fades étouffant très nettement sous leur densité (« Duplicate Keys Icaro » notamment). Mais il serait injuste de ne retenir que ceux-là tant Propagandhi sait aussi retrouver ses marques (« Failed States », « Things I Like », « Unscripted Moment »), et mener plutôt bien sa barque en affirmant intelligemment son évolution (« Devil’s Creek », « Cognitive Suicide ») comme en tirant les bonnes ficelles de la diversité (« Note To Self », entame gentiment progressive). Difficile donc de faire l’unanimité dans un tel contexte, mais Propagandhi a toujours préféré assumer ses choix que de la rechercher à tout prix. En cela, à défaut d’être son meilleur, ce sixième album gagne bel et bien sa place dans sa discographie.

itunes25

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

2 réponses à Propagandhi – « Failed States »

  1. mehdi 12 septembre 2012 à 20 h 58 min #

    Bon voilà quoi, du Propagandhi !
    Putain quel plaisir de les retrouver…voilà presque 17 ans que je les écoute, ben ouai je grandi avec en quelque sorte. l’album, pour l’avoir entre les mains et l’avoir écouter est (très) bon (c’est au fil du temps qu’on reconnait un bon album…donc attendons peut être avant d’être catégorique…) et sans concession. Bref je ne vais pas bouder mon plaisir. Des plans bien metal mais toujours à la sauce Propagandhi, ok sur le fait que le dernier morceau est surproduit ! En espérant les revoir en France prochainement.

  2. mehdi 12 septembre 2012 à 21 h 00 min #

    ..je « vieilli » avec, aurait dû je dire… (hé hé)

Laisser un commentaire