Promoe – « Kraksangen »

promoe180Album
(Juju)
22/04/2009

Après quatre albums avec Looptroop, et autant à son propre compte, Promoe est devenu le premier rappeur suédois à se faire une solide réputation au-delà de ses frontières natales. Pourtant, à l’heure ou son cinquième opus voit le jour, le grand barbu nordique crée la surprise, se replie sur son cocon en alignant une quinzaine de titres interprétés dans sa langue maternelle: un événement qui laisse d’abord sans voix, notamment après la dernière apparition plus que mitigée de ses Looptroop Rockers. Mais, bien qu’on ne comprenne évidemment pas un mot de ce «Kraksangen» dont les productions et textes engagés sont taillés pour le public Suédois, l’écoute est, pour nous Français, beaucoup moins consternante qu’on l’aurait pensée. Certes, certains délires sont loin des nôtres, notamment les écarts électroniques auxquels il s’adonne depuis peu, et que l’on retrouve lourdement sur le single «Svennebanan» aux contours salement eurodance qui feront le bonheur des boîtes de nuit de la banlieue de Stockholm. Mais il y a surtout du bon dans cet album, qu’il s’inscrive dans un même registre («Dekadansen» est une belle pépite actuelle), ou qu’il tienne de belles réminiscences de «Government Music» («Onskan», «Imperiet») et «Long Distance Runner» («Kraksangen»), de remontées reggae qui auront toujours contribué à la personnalité de Promoe («Detta Har Hant», «Lev Nu»), ou d’une approche totalement nouvelle chez lui («Inflation»). Le Suédois possède toujours assez de cordes à son arc, de l’efficacité de son flow jusqu’à l’énergie qu’il ne cesse de dégager, pour que ses auditeurs transgressent les seules barrières de la langue. Reste que «Kraksangen» ne courra pas les disquaires français et n’intéressera sûrement que ses fans les plus assidus. On n’en voudra pas aux autres.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire