Prince 85 – « Projet A.R.P. »

prince180Album
(Ascetic)
04/12/2012
Downtempo rétro futuriste

Malaise et protestation sont incontestablement les deux échasses sur lesquelles Prince 85 trouve son équilibre quand il s’agit d’avancer. Le producteur n’a d’ailleurs pas manqué de l’illustrer avec les deux clips qui ont préparé le terrain de ce premier album: celui de « Heaven » au cours duquel le graffeur Kidult ravageait des vitrines de magasins de luxe pour protester contre la récupération mercantile de son art, puis celui de « Be a Boy » ou une bande de morveux se faisaient salement corriger par la police avant de s’offrir une revanche. L’un comme l’autre rendaient à la musique de Prince 85 – à la fois oppressante et cinématique – toute son efficacité, son engagement, et sa détermination à l’approche d’un « Projet A.R.P. » qui finira forcément de le dévoiler. Ainsi, le temps de onze titres plus aériens et moins bourratifs que leurs deux aperçus, le producteur s’applique à marier musique électronique et hip hop comme peu l’ont fait avant lui et, contre toute attente, parvient à trouver le juste milieu pour ne jamais pencher plus d’un côté que de l’autre (l’imprévisible « Dramotion »). Ainsi, à démêler chacune des productions, on y trouve inévitablement quelques sonorités chères aux premières heures de la french touch (« Human Wonder Race », « Roller Love »), celles que Prince 85 préfère toujours utiliser au profit d’une atmosphère généralement aérienne, mélancolique et respirable (« Higher Mind »), quitte à ce qu’elle lorgne parfois vers les eighties (« Black Summer »). Ici, point de tubes à faire fumer le dancefloor donc, plutôt un downtempo rétro-futuriste qui empreinte en filigrane la vision oppressante, brute de décoffrage, et apocalyptique de certains producteurs hip hop des années 2000 (« Laureat Prime »). Mais qualifier hâtivement le registre de Prince 85 d’electro-hip hop serait une erreur à ne pas commettre: au delà d’être terriblement réductrice, cette appellation – que le temps s’est bien chargé de vulgariser – serait d’une grande injustice au regard du travail de production accompli, toujours cohérent et nettement plus profond.

itunes30

En écoute

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire