Positive Black Soul – « New York/Paris/Dakar »

New York/Paris/Dakar[Album]
27/01/2003
(Africa Fête Diffusion/Night&Day)

Enfin disponible en France, l’album de Positive Black Soul « New York/Paris/Dakar », sorti depuis 1997 en Afrique (sous le format K7 !!!), ravira les aficionados du combo Sénégalais et nous envoie un peu de chaleur au milieu de l’hiver

Il est vrai que nous ne parlons pas d’une nouveauté mais la sortie en France de cet album reste un évènement car, après avoir convaincu le public avec leur premier opus et de nombreuses performances scéniques impressionnantes, l’impatience nous gagnait

Dés le premier morceau, « L’Afrique », on retrouve les ingrédients qui ont fait leur succès. Une version posée parsemée d’instruments africains, un refrain chanté à la mélodie émouvante accompagné d’un texte d’une clairvoyance et d’une intelligence rare. En effet, le sujet abordé, l’unité de l’Afrique et son identité, n’est pas dénué d’autocritique accusant certains de vendre leur propre continent. Certes, rien de nouveau mais dans le contexte actuel ce texte prend toute son ampleur. KRS One ouvre de sa voix inimitable le deuxième morceau et nous propose un featuring sur « PBS » sur une version plutôt old school concoctée à l’époque par Cut Killer et Dj Abdel, où tous les textes sont en anglais comme pour démontrer la vocation internationale de ce projet. C’est Vinia Mojica, très demandée ces derniers temps, qui accompagne PBS sur « Why ? » pour un titre léger à l’ambiance soul, avant d’enchaîner sur « Lou Jot Yomb », accompagné de Bugs Bunny où, vous l’aurez compris, les textes sont entièrement en woloff, sans perdre de leur justesse. L’instru reste classique,teintée d’une ambiance WestCoast américaine qui devient évidente avec « Nubian Sound » produit par Mounir (de up town) où on peut parler clairement de G-funk. Passons maintenant au gros morceau de l’album, « New York/Paris/Dakar » qui lui donne son titre et qui a pour invité Supernatural, Manu Key, K-Mel d’Alliance Ethnik, Djinji Brown pour un rappel international à la tolérance où chacun livre sa vision et sa propre expérience, sujet encore une fois plus que d’actualité et qui nous rappelle que malheureusement 6 ans plus tard le constat reste le même. Supernatural et Djinji Brown réapparaissent sur « Nubian Mic Squad » reprenant la version produite par Mounir. Citons encore « Capsi », morceau sonnant une fois de plus old school où le rap et le ragga se rencontrent pour une ambiance dancefloor rafraîchissante

Il est souvent difficile pour un album de passer l’épreuve du temps alors que dire d’un opus qui sort avec 6 ans de retard ? D’abord, si il est vrai que les versions dans l’ensemble sonnent old school, beaucoup d’entre elles sortent leur épingle du jeu grâce à une originalité certaine et surtout l’utilisation de samples de musique africaine trop peu représentée dans le rap en général. Mais c’est surtout le discours et donc les textes qui permettent à cet opus de rester d’actualité. En effet, difficile de rester insensible à l’opinion des représentants du peuple africain sur la politique mondiale en cette période d’instabilité. Et lorsque la musique et les textes se complètent parfaitement, on peut parler de réussite. Bref, si vous avez apprécié les premiers pas de Positive Black Soul, cet album est pour vous, quand aux autres ce sera le moyen de découvrir un rap conscient, différent, et surtout un des rares groupes africains du hiphop représentant avec panache son continent

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire