Pop. 1280 – « The Horror »

pop180Album
(Sacred Bones)
23/01/2012
Horror noise

On est rarement effrayé en musique. Passionné oui, énervé assurément, mais paniqué par un cauchemar sorti des enceintes, ça n‘arrive pas tous les jours. Difficile de susciter l’angoisse chez un auditeur qui devient de plus en plus difficile à sortir de sa torpeur. Certains groupes ont pourtant réussi ce pari, parvenant à lier terreur sonore et propos novateur. C’est le cas notamment de Suicide, Goblin ou encore Swans. Pop.1280, groupe de Brooklyn, s’inscrit avec « The Horror » dans cette voie difficile, délivrant tout au long de cet album un condensé de malaise urbain qui tétanise autant qu’il fascine.

Les quatre salopards derrière Pop.1280 ont en effet construit un disque ou l’ambiance se fait poisseuse, autour d’une dynamique bâtie sur une guitare aux riffs salvateurs, mais surtout au jeu répétitif semblant se consumer inlassablement (l’introductif « Burn The Worm »). « Bodies In The Dunes » ou l’énorme « Dogboy » sont autant de preuves de cet élément essentiel qui par moment rappelle le jeu singulier de Duane Denison, guitariste de Jesus Lizard. La basse, quant à elle, se fait énorme sur le sinueux « Beg Like A Human », trace sa route sur « Hang’em High », jusqu’à devenir au fil des écoutes aussi indispensable que sa compère a six cordes. Les ralentissements sournois à la lourdeur écrasante, comme les riffs à l’énergie presque punk se révèlent ainsi être un support idéal pour le propos halluciné et malade du groupe.

Description de la strangulation, supplication, soumission, des corps enfouis dans les dunes… Autant de thèmes et d’images à la noirceur évidente, qui s’insinuent de manière troublante au fur et à mesure que le disque se dévoile. La musique y est furieuse et passionnée, branleuse et déviante, tandis que se dégage de ces dix titres à la personnalité unique une poésie des caniveaux qui donne envie d’arpenter sans espoir troquets et ruelles les plus sombres, le temps d’une nuit sans lune ou tout semble perdu.

En écoute

Disponible sur
itunes31

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire