Pond – ‘The Weather’

Pond – ‘The Weather’

Album / Marathon Artists / 05.05.2017
Pop psychédélique

En l’espace de quelques années, l’Australie s’est imposée comme l’une des scènes majeures de la musique psychédélique actuelle, prenant petit à petit une place de choix – largement méritée – sur la scène internationale. De Tame Impala à Pond, en passant par Jagwar Ma et plus récemment Parcels, le pays des kangourous enchaine les succès et peut, à juste titre, être désormais considéré comme l’un des principaux fournisseurs de bon groupes pour les festivals du monde entier. La cuvée 2017 ne sera pas en reste et promet déjà à Pond d’être à coup sûr l’un des groupes les plus à suivre cet été.

La bande de Nick Allbrook et Jay Watson publie en ce printemps son septième album intitulé ‘The Weather’. Exit le rock dingue de ‘Man It Feels Like Space Again‘ (2015) ou bien encore les sonorités heavy de ‘Hobo Rocket’ (2013) : ce nouvel opus fait la part belle à une musique 100% pop bourrée de synthétiseurs, suivant ainsi le virage musical pris sur les dernières productions du vaisseau amiral Tame Impala. Car oui, il est difficile d’aborder le sujet Pond sans faire référence au projet de Kevin Parker tant les deux groupes se connaissent, se partagent des musiciens, et travaillent souvent ensemble sur chacun de leurs disques. Les nuances entre les deux sont donc délicates et parfois même absentes, mais la folie d’Allbrook – toujours bien présente – demeure l’une des principales attractions chez Pond, et rend de manière générale sa musique plus animale et spontanée que celle de Parker.

Véritable mélange de pop sous tous ses aspects, allant de l’électro au R’n’B, du psychédélisme aux sonorités plus 80’s, ‘The Weather’ est un disque qui peut laisser indifférent aux premiers abords mais qui compte en réalité quelques pépites qui raviront tous ceux cherchant encore la future bande-son de leur été. Que ce soit dans l’épique morceau d’ouverture ‘30000 Megatons’, ou bien encore dans les singles estivaux que sont déjà ‘Sweep Me off My Feet’ et ‘Paint Me Silver’, l’album fleure bon la plage, l’amitié et la convivialité. Et la suite n’est pas en reste, Pond restant fidèle à ses racines plus psyché avec le mélancolique ‘Edge of the World, Pt. 2’, ou encore la conclusion éponyme aux accents modern R’n’B.

A défaut d’avoir livré l’un de ses meilleurs albums, Pond a au moins le mérite de proposer ici une alternative au ‘Currents‘ de Tame Impala sorti en 2015. Moins tubesque mais peut-être plus enthousiasmant, ce disque permet au groupe d’entamer une mutation qu’il faudra suivre de près dans les années à venir, notamment en 2018 quand le groupe fêtera ses 10 ans.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
‘30000 Megatons’, ‘Sweep Me off My Feet’, ‘Paint Me Silver’, ‘Colder Than Ice’, ‘The Weather’

No Comments

Post A Comment