Polinski – « Labyrinths »

polin180Album
(Monotreme)
31/10/2011
Courant alternatif

Non, vous n’avez pas lu Brodinski! Ne vous attendez donc pas à de l’electro salace et fluo puisqu’il s’agit plutôt là du projet de Paul Wolinski – guitariste de 65daysofstatic – qui, en solitaire, jette son dévolu rock sur son laptop. Polinski fait donc le chemin inverse du cursus musical classique de l’adolescent qui commence à bidouiller dans sa chambre avant de se trouver un groupe et de partir en tournée. Après dix ans de collaboration à envoyer du math-rock bien senti sur disque ou en live avec ses acolytes, le britannique sort l’album dont il rêvait quand il perçait encore ses boutons d’acné devant le miroir. C’est donc après avoir acquis une certaine maturité musicale et s’être forgé une oreille exigeante qu’il sort un opus petit mais costaud, fait de sept titres prêts à s’emparer d’une place de choix sur un banc où siéent déjà M83, Three Trapped Tigers et The Glitch Mob, le genre de groupes capables d’insuffler une folle énergie rock à des situations électroniques, et vice-versa. Les notes de synthés fédératrices de « 1985-Quest » rappellent aussi l’humeur constante de datA ou Kavinsky, et introduisent alors le disque dans une bataille épique qui vise forcément l’happy-end. Produit avec toute la passion qu’il a emmagasiné pendant toutes ces années, « Labyrinths » est un véritable disque de science-fiction où des mélodies épaisses et instigatrices d’un monde meilleur appellent à descendre dans la rue pour danser (« Stitches »), où le big beat envoie des décharges électriques au peuple (« Still Looking »), des visions à la fois futuristes et nostalgiques du début des années 80 qui n’oublient jamais l’humain. En effet, le piano adoucit des morceaux comme « Tangents » pour lequel un coeur artificiel semble battre entre deux touches de ce synthé intrépide. Enfin, Polinski signe son album d’une pièce maîtresse qui restera dans les annales: les onze minutes de « Kressyda », conte numérique intense et surréaliste où utopie musicale devient synonyme d’espoir…

Disponible sur
itunes20

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire