Poliça – « Give You The Ghost »

poli180Album
(Memphis Industries)
30/04/2012
Soft rock

Souvent, on questionne les pour connaitre les groupes du moment, comme si l’auditorat était forcément gage de qualité artistique ou que la majorité avait nécessairement raison. On répondra pourtant: Poliça. L’un des seuls actuellement à se démarquer des autres.

Ces dernières années, l’auto-tune s’est largement popularisée. Merveilleux chez James Blake, camelot du progrès chez Kanye West et Colonel Reyel, ce logiciel, s’il n’est pas bien manié, ne fait pas que des heureux et peut parfois atteindre le paroxysme du mauvais goût. Pardonnez-nous donc d’avoir reculé d’un bon mètre à l’annonce de Poliça dans cette liste d’adeptes du vocoder. Pourtant, « Give You The Ghost » est bien au-delà du vulgaire. Plus vrai que nature, chez eux l’auto-tune devient même un objet très neuf, au pouvoir magnétique. Aussi talentueux qu’anticonformistes, ces agités du bocal emmenés par Chassy Casselle ont provoqué en nous une réaction aussi naïve qu’enthousiaste qu’on pensait définitivement enfouie, le fameux « Ah ouais, quand même! ». Même Bon Iver est béat d’admiration, c’est dire.

A l’origine de l’origine, « Give You The Ghost » est né sur les cendres d’une rupture amoureuse. Pourtant, il n’a rien d’une complainte. Dans ses excès et son absence de complexes, l’album est la belle surprise loufoque du printemps. Deux batteurs, un soft-rock typique des seventies et du courage comme on en voit que trop peu. Il est clair que pour Poliça, rien n’est vraiment interdit. C’est un peu surprenant, un peu étrange, et c’est un peu génial.

Visionnaire et unique, ce disque n’est pas sans lourdeur mais il témoigne du savoir-faire de ce quatuor de Minneapolis à investir tous les domaines de la pop. Mélancolie suave, pop futuriste, échos surélevés, r’n’b chaloupé, cuivres psychés et électro aérienne s’y trouvent en proportion variable, le plus souvent à raison de trois/quatre minutes par morceau. Vous l’aurez compris, Poliça, dans sa nébuleuse noctambule, emprunte la voie de l’imprudence et de l’insolence. Bien au-dessus de la mêlée, leur album est une belle proposition.

En écoute intégrale

itunes41

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire