Pissed Jeans – ‘Why Love Now’

Pissed Jeans – ‘Why Love Now’

Album / Sub Pop / 24.02.2017
Noise rock / sludge

Mettre un grand coup de pied au cul du 21ème siècle, c’est un peu tout ce qui habite Pissed Jeans alors que le groupe balance son cinquième album en treize ans d’existence. En effet, les quatre de Philadelphie, toujours entièrement dévoués à leur mélange sans fioriture de noise rock et de sludge qui doit bien plus aux années 90 qu’aux suivantes, prennent cette fois pour cible tout le superflu qui, dans notre quotidien, occupe une place toujours plus importante. En guerre contre le matérialisme et toutes les expressions ridicules qui en découlent, Pissed Jeans nourrit ce ‘Why Love Now’ d’une hargne colérique en tout point évidente, qu’il nous recrache à la gueule au fil de douze titres primaires et grinçants, encadrés du travail de production de Lydia Lunch et Arthur Rizk.

Fidèle à son registre viril et guttural, Pissed Jeans n’en dégage pas moins les règles qui pourraient le figer dans le temps, ou l’empêcher d’évoluer. Ici, le quatuor se permet même de les réécrire, comme lorsqu’il se lance dans un spoken word intense et électrique (‘I’m a Man’) ou qu’il se paye une entame d’album extrême et peu engageante (‘Waiting On My Horrible Warning’). Un cap à passer, vite récompensé quand la mécanique parfaitement huilée de ‘The Bar Is Low’ et ‘Ignorecam’ se met en route, laissant la basse racleuse et les accords de guitare tranchants tout décimer sur leur passage.

Même constat quand, un peu plus tard, ‘(Won’t Tell You) My Sign’, ‘It’s Your Knees’ empruntent la même voie pour attester de la bonne disparition de tout signe de vie avant que les élans heavy des chaotiques ‘Worldwide Marine Asset Financial Analyst’ et ‘Have You Been Furniture’ finissent, coup sur coup, de tout raser. Mais, bien qu’aussi sauvage, brutal et sombre qu’il l’a toujours été, Pissed Jeans laisse quand même entendre entre un temps un petit coeur qui bat derrière sa carapace de monstre (‘Love Without Emotion’), une once d’émotion et de mélodie forçant à croire qu’il peut encore vous épargner. Même si ce n’est clairement pas son intention ici, comme en attesteront les marques laissées sur vos petit corps endoloris.

A VOIR

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE

‘The Bar Is Low’, ‘Love Without Emotion’, ‘(Won’t Tell You) My Sign’, ‘It’s Your Knees’


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.