Piscine – ‘Olympique’

Album / A Tant Rêver du Roi / 17.04.2015
Math rock noise

Bien qu’encore très méconnu, Piscine mouille le maillot depuis 2012, date à laquelle les trois bordelais ont décidé de faire le grand saut et de se lancer corps et âme dans un rock mélodique, bruitiste et… festif. Mélange frais, pétillant et généreux de math rock, de noise, et même de pincées disco, le trio parvient sans mal à s’octroyer un couloir, surtout en live, là où il a peu à peu bâti sa réputation, jusqu’à la sortie de ‘Olympique’, un premier album qui fait sourire, à l’écoute comme à la lecture de ses titres.

Doté d’une technique sur laquelle il peut compter pour concrétiser la moindre de ses envies, le groupe aligne ici neuf morceaux qui – à l’instar du premier album de Marvin – débordent d’envie d’en découdre, et donnent rapidement des fourmis dans les jambes. Bien qu’un peu à l’étroit au sein d’un disque, et pas toujours bien défendu par un choix de production très ‘medium’ en partie dû au traitement très synthétique des guitares et une batterie en retrait, Piscine ne prend jamais vraiment l’eau. Le trio parvient même à atteindre sur la longueur une cohérence appréciable alors qu’on s’attendait à ce qu’il se laisse trop souvent déborder d’idées, à l’image des breaks douteux de ‘Natation Synchronisée’, ou d’un ‘Philippe Lucas’ plutôt nourrissant.

Au lieu de cela, une fois familiarisé avec le son, les deux guitares – généralement de mèche – s’unissent à la rythmique ou l’affrontent (‘Plongeoir’), garantissant ainsi des compositions assez mouvementées pour constamment captiver l’attention, et ne jamais laisser le temps aux rares idées en berne de s’emparer du morceau tout entier. Parfaitement soutenu par ses changements de tempo bien sentis, comme ses riffs aux mélodies bien aiguisées (‘MNS’, ‘Eric Moussambani’), Piscine éclabousse ainsi sa musique de son inspiration et, par sa facilité d’exécution (‘Chlore’), semble se porter garant d’un math rock français qui, contrairement à ce que l’on commençait à penser, n’a peut-être finalement pas encore tout dit.

‘MNS’, ‘Chlore’, ‘Plongeoir’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire