Pilot To Gunner – « Guilty Guilty »

pilot180Album
(Arctic Rodeo)
28/09/2012
Post hardcore

Alors que l’heure est aux reformations en tous genres, les New Yorkais de Pilot To Gunner – quatuor formé en 1998 – prennent leur tour, eux qu’on n’avait plus entendu depuis 2004 et un « Get Saved » aussi excellent et inoubliable que le « Games At High Speed » qui l’avait précédé deux ans plus tôt. Après avoir marqué le territoire musical de son indie post-punk aérien, généreux et bien ficelé, le groupe réapparait donc en cette fin d’année 2012 avec « Guilty Guilty », un nouvel effort qui dépoussière les sillons déjà explorés et éprouvés par le groupe.

C’est un fait, Pilot To Gunner n’a pas bougé d’un pouce: même son, même démarche de composition, et même production sous la houlette de J.Robbins (Jawbox, Channels…) qui accompagne le groupe depuis ses débuts. Les fans ne seront donc pas déstabilisés, et pourront a) se réjouir de retrouver un univers musical connu et balisé, b) ressentir au contraire comme un goût de réchauffé à l’écoute de ce nouvel effort. Celui d’un punk rock binaire que l’on pourrait aujourd’hui qualifier de classique.

Mais si « Guilty Guilty » ne surprend pas, Pilot To Gunner a conservé toute la générosité de son jeu de guitares porté par un chant caractéristique, les titres s’enchainent toujours sous influence métronomique, et versent encore des refrains très accrocheurs (« L.A. », « High Command » ou encore « We Die Today »). L’ombre de Jawbox plane même sur « If We Make Back East », morceau plus calme et aérien, comme sur « Cardiac Event Planner » et son choeur féminin en arrière plan rappelant à quel point le travail des voix et l’efficacité des lignes de chants ont toujours été des éléments caractéristiques dans la musique du groupe. La preuve en est d’ailleurs faite sur la globalité de l’album, mais plus particulièrement sur « Estate That’s Real » où de multiples voix se répondent et se complètent.

Pilot To Gunner reprend donc du service très précisément là où il avait éteint ses amplis, et tente avec « Guilty Guilty » de nous envouter à nouveau. Malheureusement, même s’il faut avouer que la recette fonctionne encore, la magie et la surprise n’opèrent plus, comme l’illustrent certains titres à la ressemblance flagrante avec les précédents opus. Laissons cependant au groupe le temps de conquérir de nouveaux auditeurs, de retrouver ses anciens fans, et de confirmer sur scène toute la générosité et les vraies valeurs qui ont fait jadis sa réputation.

itunes6

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire