Pillow – « Flowing Seasons »

Flowing Seasons[Album]
20/02/2006
(2nd Rec/La Baleine)

Entrez dans l’univers obscur des méandres de l’underground. Pillow, un nom inconnu puisqu’il s’agit là du premier essai solo de Luca Di Mira, clavier du plus influent combo post rock italien, à savoir Giardini Di Miro. Autant vous dire que ce « Flowing Seasons » ne va pas en énerver beaucoup. Et pour cause, le bonhomme est un fervent adepte d’une musique profondément mélancolique, révélant ici un talent certain de composition

Dés « Song For Beginning », titre d’ouverture sur lequel Populous pose une rythmique, Di Mira affiche l’ambiance générale de cet opus, entre approche pop et ambiance electro planante. Le progressif « Cut Out And Keep Quarrels » enfonce le clou avec une guitare acoustique réduite à son minimum, la voix soporifique de Patrick Zimmer et un beat qui ne daignera faire son apparition qu’au bout de trois longues minutes. Vos yeux sont lourds, vous commencez à vous laisser emporter par le sommeil, mais le sombre instrumental « In Deep Sea » pourrait bien vous faire ouvrir un oeil avec ses belles lignes de violon et son rythme apportant un relief devenu espéré à ce stade de l’écoute. Pour la suite, collez vous des allumettes dans les mirettes car, si « Indecision » est intéressant, « Mixologists And Waifs » pourrait bien vous être fatal au point de ne pas entendre une miette de « Tree Shadow », certainement un des meilleurs titres de cet album. Pour la suite, vous serez déjà bien loin

Certes, ce « Flowing Seasons » est un bel album. Mais il est de ceux qui ne s’écoutent pas à n’importe quel moment tant ses ambiances profondes peuvent vous mener à l’état de léthargie. Vraiment déconseillé en voiture et périodes de digestion donc. La science dit que l’homme s’endort profondément en sept minutes environ. Juste de quoi écouter les deux premiers titres de Pillow. Et encore, pas jusqu’à leur fin…

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire