Phon.O – « Burn Down The Town »

Burn Down The Town[Album]
12/09/2005
(Shitkatapult/Import)

Il manque quelque chose. Sel? Poivre? Beats? Un certain sens du groove? Difficile de se prononcer, on s’amuse bien. Un peu bourré, on serait même sûrement en train de sauter partout mais là, à jeun, c’est juste agréable. Sourire mais guère plus, pas d’extase

Pourtant, il est difficile de trouver quelque chose de précis à reprocher à Phon.O. « Burn Down The Town » est un album bien construit, les morceaux sont entraînants et réussis, et l’album sonne résolument actuel. C’est peut être ça un des aspects du problème en fait: un style electro branchée dancefloor, trop inscrit dans l’époque, qu’on a pas mal entendu ces derniers temps et dont on commence déjà à se lasser. La production pourrait être responsable également, le son général étant bizarrement un tout petit peu trop froid, synthétique, désincarné, ça manque de cette chaleur qui ferait perdre la tête. Les samples vocaux ne rattrapent pas le reste, les voix japonaises, le booty hédoniste sans état d’âme, et les trucs cuttés pseudo bitchyeroticopunkychic ça commence à sentir un peu le mouflon

En restant un minimum honnête, le disque reste intéressant. Le problème, c’est juste qu’on n’est pas assez souvent intéressé, que tout ça semble trop entendu pour ne pas avoir à fournir un effort de concentration. Au final, l’écoute de « Burn Down The Town » fait le même effet que ces filles qui semblent sortir des pages glacées d’un magazine. On est impressionné quelques secondes et quelques minutes plus tard on est déjà en train d’en regarder une autre

Ecoutez un extrait sur le site de l’artiste

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire