Phoenix – « Wolfgang Amadeus Phoenix »

phoe180Album
(Loyauté)
25/05/2009

Si Phoenix est un des groupes hexagonaux les plus adulés au-delà de nos frontières – en atteste leur récente apparition au «Saturday Night Live» à la télévision américaine – le combo versaillais a toujours peiné à faire l’unanimité en France. La faute à sa fâcheuse manie de souffler le chaud et le froid au sein d’un même album, d’être capable de pondre des tubes imparables («If I Ever Feel Better», «Everything Is Everything», «Long Distance Call», «Consolation Prizes») au milieu de titres beaucoup plus insignifiants. Les choses pourraient pourtant radicalement changer avec «Wolfgang Amadeus Phoenix», un nouvel opus produit par Philippe Zdar (Cassius, déjà aux manettes de «United») qui a la chance d’être rattrapé par la tendance pop légèrement electro, brillamment incarnée par MGMT actuellement. Mais ce n’est pas tout, car Phoenix est bel et bien responsable de ce qui pourrait être son éclosion définitive. En effet, hormis lors de quelques passages dispensables («Love Like a Sunset»), le groupe aligne les tubes electro pop presque mainstream sans donner l’impression de faire des concessions («Lisztomania»), et avec une telle régularité qu’il offre à «Wolfgang Amadeus Phoenix» le titre d’album le plus cohérent de sa discographie. Au-delà de ce premier atout, et non des moindres, la voix de Thomas Mars a rarement été aussi convaincante, rappelle même The Kooks sur quelques intonations («Fences»), ses mélodies sont d’une efficacité redoutable, balancées avec un naturel déconcertant et transforment ce qui aurait pu n’être qu’un pétard mouillé en véritable pop luxueuse et raffinée. Et pour une fois, les exemples ne manquent pas, de «1901», premier extrait orienté dancefloor qui court depuis quelques mois sur le net, à «Armistice» en passant par «Fences». Phoenix n’en est pas pour autant le Mozart de la pop mais, grâce à un «Wolfgang Amadeus Phoenix» sur lequel rien est mauvais sauf le titre, il parvient sans mal à regagner une estime qui s’était progressivement effritée ces dernières années. C’est déjà pas mal.

En écoute:

Achetez sur:
itunes82

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Phoenix – « Wolfgang Amadeus Phoenix »

  1. scham 18 juillet 2009 à 16 h 52 min #

    Incroyable mélodies, incroyable production, incroyable album. Jouissif.

Laisser un commentaire