Phase Selector Sound – « Disassemble Dub »

Disassemble Dub[Album]
22/09/2006
(Roir/DG Diffusion)

Vous, je sais pas, mais moi quand je vois une réédition chez ROIR en ce moment, je me frotte les mains à l’avance… Parce que, généralement, c’est du tout bon ce qui sort de ce label… Pour mémoire, on doit à ces New Yorkais actifs depuis plus de 25 ans des sorties incontournable en punk, reggae, indus, illbient ou dub (Bad Brains, Mike Ladd, Mikey Dread, Dr Israel, Dub Trio, Suicide, King Tubby, Lee Perry, MC5, Bush Chemists, UK Subs, GG Alin, Bill Laswell, etc.)

Le duo qui nous intéresse aujourd’hui, Phase Selector Sound, colle d’ailleurs tout à fait à l’identité du label. Joshua Elrod (batterie) et Craig Allen (basse) avouent à qui veut l’entendre être arrivés au dub grâce au punk de leur adolescence. Ces deux fondus de The Clash se sont un jour rendus compte que leurs titres préférés du gang londonien étaient en fait des reprises de morceaux reggae. Ils se sont donc mis à la recherche des originaux. Et ce fut la révélation pour ces deux gamins, perdus dans le Tennessee, entourés de cow-boys nourris à la country… Ils découvrent Bad Brains pour la connexion paroxysmique entre punk et reggae, apprennent les fondamentaux en dévorant Bob Marley, Peter Tosh, Burning Spear, Prince Far I… Ils passent à la vitesse supérieure en devenant des purs crate diggers prêts à vendre père et mère (même s’ils les remercient gentiment sur le disque) pour trouver LA rareté jamaïquaine. Et comme c’est souvent le cas, nos deux petits gars finissent complètement obnubilés par les riddim makers comme Sly & Robbie et tous ces ingénieurs du son qui en faisaient de véritables extra-terrestres (King Tubby, Lee Perry…)

Leur premier album, « Disassemble Dub », était même dédié à la mémoire de Horace Swaby a.k.a Augustus Pablo, récemment disparu (on était alors en 1999). C’est dire si le duo a bon goût. Et c’est sans doute à la fois le point fort et le point faible de ce premier album (et peut-être même dernier, quand on voit le temps que met à venir son éventuel successeur…)

Les riddims de Phase Selector Sound sont donc lourds et maîtrisés, assez concis et épurés, presque familiers. Les basses sont profondes, les effets vous vrillent la face comme il se doit, et l’album passe dans l’ensemble comme du petit lait. On pense parfois à Mad Professor au mieux de sa forme, ou à Sly & Robbie quand ils avaient de l’inspiration, mais on aimerait aussi entendre plus souvent la petite touche personnelle du duo, qui en a le potentiel, on le sent intiment sur certains morceaux (« Halo And Snake » et son sample de trompette jazzy…). C’est juste qu’on a l’impression d’entendre un dub un peu trop scolaire. Mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’on a affaire à des majors de promo..

Nous sommes bien d’accord, on pourrait formuler cette critique pour 80% des groupes qu’on écoute. Ne boudons donc pas notre plaisir plus que de raison. Si le dub de P.S.S n’a pas inventé l’eau chaude, il en remplit aisément la baignoire pour un bon bain relaxant… Et je fais des métaphores douteuses si je veux… Vivement recommandé, donc!

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire