Peter Wolf Crier – « Garden Of Arms »

pwc180Album
(Jagjaguwar)
06/09/2011
Indie

Duo seulement sympathique quand il a sorti son premier album « Inter-Be » en milieu d’année dernière, Peter Wolf Crier a depuis parcouru des milliers de kilomètres pour le défendre, jusqu’à s’armer de nouvelles intentions, toutes mises au service de « Garden Of Arms », un nouvel album qui le voit clairement muscler son jeu. En effet, si l’évidence mélodique du premier jet n’est plus aussi forte, c’est parce que les deux ont délibérément choisi de la noyer dans un univers ou la rythmique prend le pas, appuyée qu’elle est par un son nettement plus saturé et des arrangements beaucoup plus denses qu’auparavant. Ce qui ressort de ce nouvel opus, c’est donc surtout la volonté d’expérimenter qu’ont eu les deux maitres d’oeuvre: celle qui, par la même occasion, les endurcit, élargit leur horizon, mais rend aussi leur exercice plus périlleux. Car en voulant à tout prix prendre ses distances avec son premier effort, en échangeant sa finesse d’antan pour une pseudo originalité aujourd’hui (« Hard Heart »), Peter Wolf Crier joue sans compter avec son nouveau jouet, jusqu’à relayer au second plan les structures des morceaux (le linéaire Krishnamurti » par exemple) et perdre en accroche. Un défaut qu’on ne ressent pas tout de suite quand « Right Away » plante ce nouveau décor, non plus quand – après plusieurs écoutes – on extirpe du contexte album les morceaux les plus réussis (« Beach », « Cut a Hand », « Settling It Off »), mais qui va clairement à l’encontre de ce qu’il est bon ton de faire au stade fatidique et savonneux de sa discographie. Alors, au fur et à mesure qu’on s’enfonce dans ce « Garden Of Arms » se résignant à frôler la perfection, on se raccroche comme on peut à une jolie mélodie s’échappant d’un morceau, ou de la moindre trouvaille d’arrangement pour en sauver un autre des eaux. En croisant les doigts pour arriver au bout…

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire