Peter Bjorn & John – « Gimme Some »

gimme180Album
(Cooperative)
28/03/2011
Rock garage

Typiquement, Peter Bjorn & John est de ces groupes capables de plaire à tout le monde, sans jamais complètement passionner les foules. Peut être parce que le trio n’a jamais cédé à la facilité, aux tentations alléchantes d’une carrière plus commerciale que lui aurait certainement offert une redite de son mélancolique et best seller « Writer’s Block ». Plutôt que de surfer sur la vague et de multiplier les tubes à ringtones inaugurés chez eux par le hit « Young Folks », les trois suédois ont alors préféré pondre un « Living Thing » plus sombre et plus abouti que son prédécesseur, bien qu’il aligne lui aussi d’imparables nouveaux titres. En 2011, ils reviennent donc avec « Gimme Some », un nouvel opus qui ne demande que quelques écoutes pour qu’on le considère illico comme le plus indie de leur discographie. D’abord parce que guitare et batterie en sont plus que jamais les pierres angulaires (« Second Chance », « Dig a Little Deeper »). Ensuite parce que les machines interviennent beaucoup moins que sur « Living Thing », au point qu’on a désormais affaire à une formation devenant complètement garage à plusieurs reprises, notamment sur le très relevé « Breaker, Breaker ». Un sentiment également renforcé par la durée des titres (inédite chez ces Suédois qui, la plupart du temps, ne passe plus les trois minutes), et une production aux apparences live qui offre au trio une agréable et convaincante intensité. Bien qu’il peine toujours à faire l’unanimité malgré toute la bonne volonté qu’il met dans sa musique (« May Seem Macabre »), ce qu’il faut une nouvelle fois retenir est cette facilité qu’a Peter Bjorn & John à manier l’art de la bonne chanson pop, du refrain entêtant, de la mélodie qu’on sifflotte (« Tomorrow Has To Wait », « Eyes »). Sinon, plus encore que par le passé, c’est avec une impression mitigée qu’on repart presque gêné de cet agréable, entrainant et frais « Gimme Some » qui ne reflète toujours pas pleinement l’énorme potentiel du groupe.

En écoute

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire