Pennywise – « Reason To Believe »

Reason To Believe[Album]
31/03/2008
(Epitaph/Pias)

À la différence de nombreux autres vétérans du punk mélodique qui se sont littéralement embourbés dans une triste routine alimentaire, Pennywise, après avoir longtemps couru derrière son succès, a connu un joli sursaut lors de la sortie de « Fuse« , son dernier album en date. De quoi se réconcilier de justesse avec un public qui finissait de le lâcher, mais pas encore assez pour élargir significativement son auditoire. Il lui fallait donc trouver la parade pour que son neuvième opus fasse date, et marque dignement les vingt ans d’existence du groupe, passés au service d’un registre que pas mal de locomotives surmédiatisées auront contribué à éteindre. Le décor n’est pas forcément plus propice aujourd’hui, mais il sera bien difficile de passer outre ce « Reason To Believe » qui, bon ou mauvais, défraiera très certainement la chronique

D’une, parce qu’il marque la séparation du groupe californien avec Epitaph, son label de toujours qui se voit aujourd’hui ramené à ne le représenter qu’en Europe et en Australie. Et les Etats Unis alors? De deux…puisque ce nouvel album n’est autre que la première signature de Myspace Records, venant enfoncer le clou d’un monde du disque changeant, déjà bien cabossé par les expériences Radiohead, Saul Williams et Nine Inch Nails. Comme eux, Pennywise offre donc son « Reason To Believe » aux abonnés du célèbre réseau social qui, contre deux ou trois galipettes peu contraignantes, se le verront livrer dans leur baladeur, marquant ainsi au fer rouge l’énorme influence de Myspace désormais sur le marché musical

Voilà qui sonne donc comme un avertissement adressé à tous ces labels habitués à s’engraisser sur le dos de leurs « protégés ». Car pour Pennywise, qui a bien compris que ses principales sources de revenu sont de toute façon à aller chercher dans les tournées, les choses n’empireront pas. Bien au contraire puisque Myspace lui offre ainsi une promotion sans précédent, qui lui promet un public au potentiel aussi énorme que le nombre d’utilisateurs à page perso

Mais la bonne surprise, c’est que tout cela ne viendra pas combler la médiocrité du disque puisque « Reason To Believe » vient confirmer haut la main que Pennywise est des derniers précurseurs du punk mélodique (avec Nofx, Bad Religion, Millencolin) à justifier encore leur présence sur le circuit. Et si nous n’irons pas jusqu’à affirmer qu’il s’agit là de sa meilleure livraison (quoique…), ces quatorze nouveaux titres ne trahissent aucune ride et soulignent au contraire un savoir faire resté intact, passionné, et authentique. Le reste ne sera qu’une question de goût, mais on ne pourra pas enlever à ces quasi-quadras une énergie débordante (« It’s Not Enough To Believe », « You Get The Life You Choose »), des mélodies diablement efficaces, toujours reconnaissables mais rarement prévisibles, comme si une mouche les avait piqués à la DHEA. Et ce ne sont pas ces quelques riffs hardcore/métal du gros Fletcher (« One Reason »), deux/trois changements de rythme bien sentis de la part d’un batteur plus inventif (« The Western Wall », « Confusion »), et une ribambelle d’hymnes adolescents (« Something To Live For », « Nothing To Lose », « Die For You »), qui viendront faire planer le doute

Le quatuor donne donc une bonne leçon aux plus fainéants de la côte Ouest dont chaque apparition vient sonner le ridicule (suivez mon regard), et prouve que l’inspiration ne fuit pas forcément avec l’âge. « Reason To Believe » parvient quasiment à rattraper tous les faux-pas mélodiques accidentellement tombés entre nos deux oreilles ces dernières années, et pourrait bien réconcilier Pennywise avec un public qui lui aura progressivement tourné le dos depuis ses tous premiers albums, quasi égalés ici. Et nous, soudainement rajeunis, on retournerait presque rider pour épater les meufs, à défaut d’acheter cet album qui, comble du comble, valait bien quelques deniers. Que demande le peuple

Ecoutez un extrait et téléchargez l’album ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire