Pelican – « Ataraxia/Taraxis »

peli180EP
(Southern Lord)
10/04/2012
Post metal

On avait laissé Pelican en 2009 sur le très bon « What We All Come To Need« . Désormais bien haut perché sur ses dix ans de carrière, le groupe de Chicago revient nous servir quatre courts inédits à l’heure ou on se serait bien resservi un long format à rallonge. Peu importe, on patientera, surtout que ces vingt minutes portent avec elles toutes les promesses d’une suite en tout point passionnante. Porté de bout en bout par une volonté évidente de contraste, « Ataraxia/Taraxis » (inflammation oculaire/tranquillité d’esprit, ndr) multiplie en effet des ambiances changeantes que le quatuor maitrise chaque fois avec brio. Ainsi, l’Ep s’ouvre sur un « Ataraxia » acoustique qui réussit le difficile pari de sonner à la fois léger, délicat et oppressant. La parenthèse ouverte, et avant qu’il ne la referme sur un « Taraxis » tout en progression, Pelican revient à ce qu’il sait faire de mieux avec l’imparable et mélodique « Lathe Biosas », puis le sombre et tout aussi puissant « Parasite Colony »: deux titres laissant échapper toute la force dont le groupe est capable lorsqu’il use de rythmiques boulonnées profond dans le bitume, et qu’il y va de riffs simples et millimétrés à l’efficacité redoutable. Si l’impatience se faisait grandissante, elle n’en est désormais que plus insupportable.

En écoute

itunes15

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire