Pegazio / Subcity Stories – « 3+3=8 »

peg180Split album
(Not a Pub / Kicking Records)
12/2010
Indie rock / Post hardcore

Alors que se murmure une possible reformation de Headcases, Pegazio vient refaire parler de lui après un premier Ep qui avait déjà su magnifiquement combler le grand vide laissé par la formation de Luis Francesco Arena suite à sa décision de définitivement ranger les amplis au placard. Car, pour qui a connu cette étape passionnante de l’indie rock français, il est nécessaire de rappeler que ce nouveau venu n’est autre que l’association du frontman avec son ex batteur, tous deux accompagnés du bassiste des non moins excellents Microfilm en lieu et place de celui de Gâtechien, bien trop occupé de son côté. Et à en croire les très bons quatre titres pondus à l’occasion de ce split avec Subcity Stories, l’association a encore de l’inspiration rock-noise à vendre, comme si les aventures acoustiques de Luis Francesco Arena décuplaient ses idées électriques: toujours juste dans ses riffs (« Now Let’s Raise The Bottle », « Cold Bath »), dans ses mélodies, le frontman montre en effet sort sa plus belle voix (le parfait « A Good Boy, A Sweet Heart »), comme une envie et une fraicheur qui ne manquent pas de flatter nos oreilles bercées depuis des lustres par le meilleur de l’indie américain. Car, si seule la production peine à tenir la comparaison (quoique…), les compositions du trio font en revanche bonne figure rendant, par la même occasion, plus difficile encore la tâche de leurs compagnons de split, moins originaux mais menant fermement leur barque. Combo de Tarbes nettement plus post hardcore et biberonné à At The Drive In et Fugazi, Subcity Stories préfère en effet l’énergie à la finesse de ses prédécesseurs (« Orange Juss »), mais n’en oublie pas d’infuser ses morceaux de mélodies accrocheuses (« Sailing The Seas Of Calitropia ») pour finalement pouvoir se sortir la tête haute de ce moment de partage, duquel on repart les poches pleines de découvertes musicales intéressantes. Pas toujours le cas dans l’exercice du split ou l’un des groupes sert le plus souvent de faire valoir à l’autre.

Disque disponible ici.

À lire ou écouter également:

, , ,

Une réponse à Pegazio / Subcity Stories – « 3+3=8 »

  1. puros 7 février 2011 à 17 h 16 min #

    A écouter ci

Laisser un commentaire