Passion Pit – « Manners »

passion180Album
(Columbia)
18/05/2009

Les voilà qui remettent ça, tous piégés qu’ils sont par le syndrome de la musique trop vite consommée. En 2007, sans pour autant révolutionner la musique, les Klaxons parvenaient à faire leur trou, mais ont ensuite traîné derrière eux une ribambelle de plagiaires dont on se serait aisément passé tant ils ont progressivement limité l’impact de leur aîné. En 2008, c’était au tour de MGMT, digne successeur en termes de hype alternative, de tenir le haut du pavé. Alors qu’on avait à peine digéré leur très convaincant « Oracular Spectacular », médias et maisons de disque surtout se sont alors employés à leur emboîter le pas pour ramasser les miettes laissées sur le passage du duo de Brooklyn. L’une a bien tenté de nous faire gober qu’Empire Of The Sun, duo australien auteur d’un premier album « Walking On a Dream », en serait un équivalent, jusqu’à ce que l’éclipse mette fin au rêve quelques semaines plus tard. Jamais découragée, une autre pensait tenir en Passion Pit le bon poulain qui lui ferait passer l’année 2009 bien à l’aise dans ses charentaises. Certes, « Chunk Of Change », premier maxi paru en début d’année, le laissait présager. Mais confirmer tout au long d’un premier opus est une autre affaire. Hormis « Sleepyhead », seul rescapé du Ep, quelques titres parviennent quand même  à maintenir l’espoir (« Little Secrets », « Moth’s Wings »), mais peinent largement à cacher le manque d’inspiration fatal qui traverse tout ce disque (« Eyes As Candles » et son refrain pompé sur on ne sait quelle bouse du top 50), plombé par une linéarité pesante (« The Reeling », « Swimming In The Flood ») et un chant à la limite du supportable (« Make Light »).Du haut de ses vingt et un ans, l’auteur compositeur Michael Angelakos, responsable des compositions de ce « Manners », n’a manifestement pas encore assez vécu pour espérer accrocher ses ambitions affichées, celle de devenir le nouveau Randy Newman ou de pondre un équivalent du « Pet Sounds » des Beach Boys… Annoncé comme une des révélations de l’année, le pauvre ne passera peut être pas l’été.

Achetez sur:
itunes10

À lire ou écouter également:

,

3 réponses à Passion Pit – « Manners »

  1. David 9 juin 2009 à 22 h 33 min #

    Eh bah dis donc, c’est bien la première critique négative sur Passion Pit que je lis ^^. Même si j’adore le groupe, je reconnais qu’il se rapproche dangereusement des MGMT et autres Empire of the Sun. Néanmoins, on ne peut pas leur reprocher d’avoir un univers très touchant (l’histoire de leur premier EP l’est en tout cas) et beaucoup moins proutprout-je-suis-un-hippie que les autres groupes cités précédemment (ce n’est pas pour autant que je ne les apprécie pas d’ailleurs).

    « Little Secrets », « The Reeling », « Eyes as Candle » ou encore  » Let Your Love Grow Tall » sont des tubes à gros potentiel … sans parler du tubissime « Sleepyhead » qui n’a plus à prouver grand chose.

    Bref, les gouts et les couleurs :).

    • Thomas 10 juin 2009 à 20 h 18 min #

      Dans la liste des épigones, vous auriez sans doute pu mentionner School of seven bells.
      Pour le reste, je vous trouve encore trop indulgent avec un album que, contrairement à vous et naïvement, j’attendais avec l’impatience suscitée par la découverte de Sleepyhead et dont je ne sauverais finalement que Moth’s Wings, qui a pourtant tous les atours d’un mauvais codicille.

  2. Thomas 10 juin 2009 à 20 h 20 min #

    Je croyais répondre à l’auteur de l’article, non à David. Désolé.

Laisser un commentaire