Parquet Courts – ‘Sunbathing Animal’

Album / Rough Trade / 02.06.2014
Indie punk

Un peu slacker, Parquet Courts est ce groupe qu’il est de bon goût d’aimer si l’on en croit les têtes pensantes de la hype indie, Pitchfork en tête. Issu de Brooklyn, le quatuor – emmené par les frères Savage – cultive depuis ‘Light Up Gold‘, son précédent album, une attitude de branleurs et des textes pince-sans-rire qui ont désormais trouvé un public, une attente, et un succès d’estime à l’heure ou arrive ce troisième opus, ‘Sunbathing Animal’.

Comme un rite de passage avant d’autres échelons, plus générique dans ses formes, moins cassant que son prédécesseur dans le dynamisme de ses morceaux, ‘Sunbathing Animal’ est un disque porté par une autre ambition, celle de ne pas se dépareiller de ses atouts punks tout en se liant pour la première fois avec une forme de classicisme. ‘She’s Rollin’ comme ‘Instant Disassembly’ et ses sept minutes sont comme la vitrine d’un disque résolument mieux produit, mais aussi un oeil sur l’avenir d’un groupe qui arrondit les angles pour écrire sa grande chanson, son moment de bravoure.

On ne lui en tiendra pas rigueur. D’abord parce que, s’ils ne sont pas les plus passionnants, ces morceaux ont pour eux l’intelligence et l’ambition. Aussi parce que les élans punk disséminées partout dans l’album sont une nouvelle réussite pour le combo, plus que jamais doué pour embarquer en trois minutes l’auditeur dans ses fulgurances, dans ce débit je m’en foutiste évoquant sans cesse The Modern Lovers.

Tout serti d’ambitions nouvelles et à peine voilées, Parquet Courts arrive donc au premier tournant de son existence. Privilégier l’urgence, ralentir le tempo en prônant une certaine idée du classicisme, continuer à jouer les branleurs, acheter un loft à Brooklyn… Les options ne manquent pas pour ce groupe indéniablement bon, méritant aujourd’hui toute votre attention en dépit des torrents de hype qui coulent sur son corps malingre.

‘Bodies Made Of’, ‘Black And White’, ‘Always Back in Town’, ‘Ducking And Dodging’

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Parquet Courts – ‘Sunbathing Animal’

  1. Bruno 18 juin 2014 à 9 h 56 min #

    Un peu les enfants de Sonic Youth aussi, par certains aspects…

Laisser un commentaire