Parquet Courts – ‘Human Performance’

Album / Rough Trade / 15.04.2016
Rock

Jeunes, élégants et lettrés. En trois adjectifs, voilà résumé le CV de Parquet Courts qui, depuis quatre albums, s’est fait une jolie place dans le box très réduit des groupes de rock qui comptent. Partis d’un punk rock plein d’élégance qui déclamait ses petites histoires par la plume et la voix incarnée d’Andrew Savage, les Américains sont aujourd’hui de retour avec le cinquième épisode d’un groupe inspiré, qui compose et écrit vite, à mesure que ses morceaux s’étoffent et se complexifient loin des pulsions des débuts. ‘Human Performance’ est à plus d’un titre un récital d’influences où se bousculent le Velvet Underground (la longue errance de ‘One Man, No City’), le phrasé de Jonathan Richman et Television. Le groupe gonfle sa musique, lui faisant porter tous les oripeaux de la maturité pour ce qui est l’album le mieux produit de sa discographie. Entre cavalcades post-punk anxieuses (‘Outside’, ‘I Was Just Here’) et accalmies verbeuses (‘Human Performance’, ‘It’s Gonna Happen’), Parquet Courts construit sereinement son évolution, morceau après morceau, autour de blocs finement ciselés, ou mélodies et textes tendre-amers se donnent la main, délivrés par quatre épouvantails qui s’ouvrent petit à petit une brèche toujours plus grande vers la route du succès.

‘Human Performance’, ‘Captive Of The Sun, ‘One Man, No City’, ‘Berlin Got Blurry’, ‘Two Dead Cops’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire