Paris Zax – « Unpath’d Waters »

Unpath'd Waters[Album]
01/01/2005
(Alphapup/2 Good)

Paris Zax, ce nom ne vous dit peut-être rien, mais il s’agit pourtant d’un des producteurs HipHop les plus en vue actuellement. En effet, il est à l’origine de nombreuses versions pour Awol One, ou Busdriver entre autres. Mais c’est bien un album solo, instrumental, qu’il nous propose aujourd’hui, le premier d’une longue série. Enfin, on l’espère. Sorti sur le tout jeune label Alpha Pup Records de Daddy Kev, que vous pouvez retrouver en interview sur votre site préféré, ce « Unpath’d Waters » est un passage obligatoire pour tout producteur digne de ce nom. Et s’il s’avère parfois difficile, c’est avec aisance que Paris Zax l’a emprunté

Construit comme une bande sonore, très ambiante, cet opus se distingue par le côté posé des instrus, même lorsque les sons sont plutôt agressifs. Les beats généralement assez lents y sont d’ailleurs pour quelque chose. Mais c’est l’utilisation des cuivres qui attirera sûrement le plus votre attention. Que ce soit différents types de trompettes, très suaves sur « The Blue Eye Ear », ou carrément « criarde » sur « Traumatic Condition » ou « One Two-One Seven » et son ambiance de téléfilm. Mais beaucoup d’autres cuivres sont mis à l’honneur tout au long de l’album avec parfois un timbre très « Cinematic Orchestra ». Coïncidence ou influence? On se chargera de lui poser la question en temps voulu. Surtout, ne passez pas à côté du magnifique « Mescaline Flowers » au titre évocateur, avec son duo de guitare tantôt électrique et saturé, tantôt flamenco à la mélodie pleine de charme qui risque de vous bercer quelques temps, la période s’y prêtant bien

Même si Paris Zax ne sera pas une découverte pour les plus érudits d’entre vous, il confirme son statut et celui de son label qui, avec les artistes talentueux qu’il propose, risque de faire parler de lui pendant quelques années. Il confirme aussi une tendance actuelle : à l’ouest, il y a du nouveau, l’underground y étant fertile et novateur. Il serait temps qu’on s’en aperçoive. « Unpath’d Waters », une bande originale dont on aimerait tourner le film.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire