Parad – ‘Le Bonheur Inquiet’

Album / Another Record / 21.04.2014
Poetry rock

Il est de ces artistes imprévisibles, en constante évolution, qui échappent à tout carcan musical en s’émancipant des genres et des tendances. Parad – plus connu sous le nom de Laurent Paradot, membre éminent du ‘Jarnac Sound’ – est en tête de liste de ces mélomanes caméléons. Héros grunge dans Headcases, ancien punk à basse de Gâtechien, multi-instrumentiste de génie de la Parade, poète sensible éponyme en compagnie de ses acolytes Massif Centraux, il a traversé les époques pour nous arriver avec un nouveau projet promu par les tourangeaux d’Another Record.

Toujours accompagné par ses fidèles compagnons Luis Francesco Arena et Pierre-François Fol (le Prince Miiaou, Microfilm), Parad déploie ses ailes aux confluences de genres qu’il renouvelle à merveille. Tantôt slam délicatement arrangé (‘Une Cure de Sommeil’), tantôt rock électrifié (‘Envers et Contre Tout’), en passant par des ballades sensibles (‘Ce Gout Immodéré’, ‘Mauvais Perdant’), l’album vogue de style en style avec comme point commun la voix reconnaissable de Laurent Paradot, toujours sur le fil du rasoir, entre urgence et délicatesse, joyeuses émotions et infinie tristesse, constamment en balance, tout comme ce bonheur inquiet dont il est finalement question ici.

Si Parad ne quitte pas cette basse qu’il a tant fait sonner aux quatre coins de l’hexagone, il s’impose ici avec ses textes et sa voix comme le digne héritier d’une ‘fantaisie militaire’ à peine égratignée, comme le tenant d’un poetry-rock qui pourra même résonner chez les plus réfractaires à la langue de Molière. Alors que Gâtechien reprend du service et que Headcases célèbre Nirvana, Parad s’établit dans la longue liste des projets réussis de Laurent Paradot. La preuve avec ce premier album gagnant à être connu de tous.

‘Ce Gout Immodéré’, ‘Envers et Contre Tout’, ‘Mauvais Perdant’

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Parad – ‘Le Bonheur Inquiet’

  1. jerisquederetournervoirparadotenlive 2 mai 2014 à 1 h 33 min #

    Belle sphère à la superbe caisse d’harmonie, je titube

Laisser un commentaire