Other Lives – « Tamer Animals »

other180Album
(TBD/Pias)
26/08/2011
Folk orchestral

Après quatorze mois d’écriture et de production, « Tamer Animals », le deuxième album d’Other Lives débarque enfin. On ne boudera pas notre plaisir. L’histoire débute comme les premiers pas d’une longue marche vers un terrain vague. Dans un tout indifférencié aux décors presque fantomatiques, quasi inconnus de l’homme, où tout serait à découvrir, Other Lives y pose les prémices d’une folk orchestrale et lunaire. Cet endroit, cet ailleurs, c’est le cosmos.

Sur son C.V, le groupe se dit originaire de l’Oklahoma: c’est entièrement faux! Ils débarquent directement d’un film imaginaire à la b.o céleste. Difficile d’éviter de les considérer comme les nouveaux rejetons de Fleet Foxes, même s’il serait réducteur de s’arrêter à cette première impression. En étant à la fois le sésame et le verrou d’un espace aérien continuellement en approche, Other Lives vise le grandiose. Et, invite l’allégresse clandestinement au cœur de compositions délicates et attentives (« Dark Horse », « Weather »,…).

Comme sur tout chemin, on se heurte par instants à de petites imperfections techniques. Mais le feu qui se cache sous la glace de chaque morceau les rend tout à fait négligeables. Basés sur des arrangements de violons et de violoncelles, de cordes à la fois sensibles et possédées et sur une voix en totale effervescence, Other Lives semble pousser la note jusqu’au surpassement. Où comment réinventer en un temps record la théorie de l’apesanteur et l’appliquer au champ musical. Bien plus à l’aise sous la pénombre que sous les projecteurs, le groupe a réussi son pari: sur « Tamer Animals », le soleil a déserté nos paysages.

Disponible sur
itunes5

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire