Orbital – « Wonky »

orbi180Album
(ADP)
02/04/2012
Come back en demi-teinte

Comment refaire surface sur une scène électronique en perpétuelle mutation après huit ans d’absence? En restant fidèle à sa musique d’origine. C’est avec cette idée sous le bras que les frères Paul et Phil Hartnoll reviennent avec un nouvel album, « Wonky », qui donne l’impression que les frangins ont hiberné pendant tout ce temps.

Chercher à innover pour frapper un grand coup revenant ni plus ni moins à demander à votre arrière-grand-mère de se servir d’un smartphone, un come-back de tels dinosaures s’avère souvent à double-tranchant. Ainsi, Orbital a bien compris qu’il ne servait à rien de jouer des coudes avec la relève – la leur en particulier – et que, quitte à sonner dépassé, mieux valait pour lui de faire un album à l’ancienne en y prenant du plaisir. Les deux livrent donc un opus déjà ridé, bardé de quelques cheveux blancs, sans pour autant faire complètement tâche d’encre dans le paysage actuel.

Ainsi, ils restent dévoués à la trance et l’ambient qui les ont fait connaître, insistant d’autant plus sur la mélodie avec des morceaux profondément nostalgiques, comme « Straight Sun » ou « New France » dans lequel Zola Jesus fait bien son boulot en emmenant le morceau planer quelque part là-haut. Le duo essaie alors tant bien que mal de rester dans le coup, pour le pire et le meilleur, avec d’un côté des essais ratés comme « Wonky » (malgré le flow de Lady Leshurr et son timbre à la Speech Debelle), et de l’autre le surprenant « Distractions », plein de mélancolie.

Malgré ses 46 ans de moyenne d’âge, la fratrie y va tout de même de sa vision du dubstep (« Beelzedub », plutôt bien foutu) ou de l’eurotrance à l’anglaise (le mauvais « Where Is It Going »). Du coup, si vous faites l’effort d’acheter ce disque, juste pour la collec’, privilégiez plutôt l’édition deluxe qui comporte un CD bonus avec cinq de leurs classiques enregistrés live.

itunes13

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire