Orange – « Welcome To The World Of… »

Welcome To The World Of...[Album]
22/08/2005
(Hellcat/Pias)

Tim Armstrong ferait il les sorties d’école? En tous les cas, Hellcat sort ces jours ci le premier album de petits jeunots, fraîchement sortis de leurs crises d’acné respectives, ayant décidé de se lancer dans le grand bain du punk rock et, pourquoi pas, de hérisser les cheveux des copines de maman, sûrement bien trop propres. Ces binocleux ne sont apparemment pas mal tombés, car quand on écoute la douzaine de titres de ce « Welcome To The World Of… », Rancid semble avoir été pour eux LA référence, le modèle, le groupe qui anime en fond sonore vos premières soirées entre potes, celles ou les canettes de bière occupent la totalité du frigo. Culottés, ils le sont. Car Orange ne fait vraiment pas dans l’originalité, balancent insolemment leurs titres aux refrains accrocheurs mais entendus mille fois, avec la volonté de réunir les influences américaines et anglaises, et en adoptant sans gêne un timbre quasiment identique à celui de leur Kurt Cobain à eux (« Forgive And Forget », « Cool Mexicans »). S’en est même parfois gênant tant on pourrait ci ou là crier au plagiat. Sauf qu’évidemment le niveau n’est pas le même et cela s’entend dans les riffs de guitare ou les lignes de basse dignes d’un Rancid en panne totale d’inspiration, et évidemment bien loin des Frederiksen et Freeman. De là, quelques morceaux restent scotchés au pavé (« Why Won’t She Go Out With Me? », « Ghetto Blasta », « Attitude »). Pourtant, les californiens font leur petit effet tant ils semblent mettre en avant ces défauts, et propulsent quelques tubes sympathiques (« No Rest For The Weekend« , « Affirmation Song », « Never Too Late »). A croire que le j’en foutisme serait devenu définitivement une frange du punk rock. Peut être. En tous les cas, même si Orange est encore un peu trop vert, la relève est toute trouvée. Qui a dit que le punk rock était mort?

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire