Onry Ozzborn – « In Between »

In Between[Album]
01/10/2005
(Camobear/Import)

On avait laissé Onry Ozzborn, membre incontournable du collectif Oldominion, avec un premier album inégal mais assez qualitatif pour que le bonhomme réussisse à se faire une place au sein d’une scène hip hop de plus en plus encombrée et pas vraiment encline à laisser un nouvel artiste s’imposer. Nouvel artiste, si on peut dire, car il fait plutôt partie des vétérans, avec une carrière longue mais peu médiatisée au cours de laquelle il a pu croiser les routes du Wu Tang, de Snoop, d’Atmosphere ou d’Aesop Rock. Lui y est arrivé, a enchaîné sur un second album peu remarqué en France, et revient en cette fin d’année avec un troisième opus, « In Between », toujours à mi chemin entre des influences classiques et d’autres plus avant gardistes, histoire de rappeler aux chers européens qu’il est toujours au niveau du meilleur hip hop indépendant. Et ce qui frappe dés les premiers titres de cette nouvelle galette, c’est la personnalité musicale conservée de Ozzborn. Un changement majeur s’opère pourtant ici: habitué à des ambiances plutôt sombres et oppressantes, il a cette fois imprégné son disque de touches humoristiques, de titres plus entraînants et positifs (« Digest The Hardcore »), même si quelques chapes de plomb viennent toujours ponctuer cette douzaine de morceaux (« Goons And Assassins », « Perfect People »). « In Between » s’avère donc finalement assez varié, et quelques invités de marque ne viennent que lui donner un peu plus d’intérêt: Ill Bill / Non Phixion, Oldominion, Aceyalone et surtout Busdriver (« Educated Guess ») semblent plutôt ici à leur aise. Du coup, certaines productions signées Smoke, Pale Soul et Mr. Hill tapent fort et font des « Part 3 » et « Part 4 » à la ligne de basse similaire, « Soul Clapped », entre autres, certains des meilleurs morceaux de cet opus. Onry Ozzborn gagne donc ici en homogénéité et en constance, fait ainsi forte impression et mérite avec ce « In Between » de bénéficier d’un peu plus de médiatisation que certains de ses concurrents à la démarche artistique bien plus terne. Si la presse ne se décide pas enfin à parler de lui, c’est que le monde tourne définitivement à l’envers…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire