Oil – « Black Notes »

oil180Album
(Discograph)
28/05/2012
Groove

Rappelez vous la fin des années 90, les belles heures de la house française, quand Troublemakers, alors signé sur le label Guidance de Chicago, régnait presque en maitre et squattait le haut des charts électroniques. A son bord, Dj Oil, embarqué dans une belle aventure qui au mieux allait durer, au pire allait lui offrir la plus belle des cartes de visite pour mieux rebondir sur d’autres projets. C’était sans compter sur un bourbier juridique qui alla considérablement freiner son élan, mais qui le poussa aussi à voyager, collaborer, découvrir de nouvelles sonorités, et entreprendre de nouvelles choses, finalement sources de matière première pour « Black Notes », premier album solo alors que le marseillais fête ses quarante ans: un âge déjà bien avancé pour le producteur lambda, alors généralement un peu fané. Pas pour Dj Oil qui, blindé d’envies et de choses à prouver, fait clairement fructifier toute sa maturité au profit de cet opus attachant, parfois un peu rétrograde quand il s’ancre trop dans un registre croulant sous le poids des ans (« Give Me Luv » feat Magic Malik, « Buddy »), mais qui tire constamment son épingle du jeu en se dévouant totalement au groove, notamment par le recours au son analogique. Et pour cause, c’est toute la Black Music qui est ici à l’honneur, ses dérivés blues, jazz, funk, folklore africain, soul, house et hip hop qui ne font pour autant pas de ce disque un catalogue dénué de sens. Au contraire, si elle ne fera forcément pas l’unanimité, c’est justement cette diversité qui rend « Black Notes » intéressant, et qui fait de lui un album ou tout le monde trouvera forcément un peu de ce qu’il recherche, suivant ses propres goûts. Nous concernant, plutôt que les velléités world de Oil (« Mind Your Step »), et au delà de quelques instrus réussies car intemporelles (« Your Heart », « Ingrid Tapes »), on retiendra surtout l’entame éponyme ainsi que « Rock It », deux titres parfaitement taillés pour le flow d’un Gift Of Gab qui a tout l’air de s’y sentir comme un poisson dans l’eau. Voilà donc un premier album tardif mais nécessaire qui, on l’espère autant que le producteur marseillais, en appellera d’autres.

itunes39

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Oil – « Black Notes »

  1. dj oil 28 mai 2012 à 15 h 01 min #

    merci .

Laisser un commentaire