Ohmega Watts – « Watts Happening »

Watts Happening[Album]
17/10/2007
(Ubiquity/La Baleine)

« The Find », le très éclectique premier album d’Ohmega Watts sorti il y a deux ans, aura fait entrer son géniteur par la grande porte de la scène hip hop américaine tant il aura reçu d’éloges. Il aurait été difficile de ne pas admettre le contraire tant cette première apparition de 21 titres, réchauffée par des couleurs soul/funk et un son aussi organique qu’énergique, retenait tous les critères d’un album hip hop tentant avec brio de se rapprocher de la perfection du genre. Entendez par là, celle qui ramenait sur le même rang d’influences quelques pontes comme Eric B & Rakim, A Tribe Called Quest, The Roots, De La Soul, ou Dj Premier, et d’autres producteurs plus modernes comme RJD2 ou The Herbaliser. Nombreux étaient alors ceux qui criaient au génie face à ce Mc récemment installé à Portland, qui redonnait bon teint à un hip hop très influencé par la vieille école

La tâche était donc plutôt ardue pour Ohmega Watts de reccueillir une telle unanimité avec « Watts Happening », un nouvel album dont tout le monde n’attendait pas moins. Pourtant, cet opus semble s’inscrire naturellement comme une suite logique de son prédécesseur, puisqu’on y retrouve cette générosité, cette diversité musicale, cette intelligence des lyrics, et cette ambiance positive qui transpiraient déjà tout au long de « The Find ». « Watts Happening » respire les journées ensoleillées qui vous mettent d’une humeur joviale dés le réveil, assène quelques versions funky/soul (« What’s It Worth », « Saywhayusay », « Work For Wealth ») aussi rafraîchissantes et efficaces que d’autres plus classiques (les excellents « No Delay », « Model Citizen », « Gone With The Wind ») et inattendues (le Brésilien « Adaptacao », l’afrobeat fanfaron « The Platypus Strut » enregistré avec des musiciens d’Antibalas et Breakestra). Toutes gardant comme point commun la marque d’un hip hop groovy d’une qualité incontestable. Et pour cela, Ohmega Watts a une nouvelle fois bien su s’entourer puisque participent, entre autres, à cette réussite les Mcs Jneiro Jarel (« Eyes And Ears »), Theory Hazit (« Triple Double »), Surreal des Sound Providers (« No Delay »), Ragen Fykes et Barry Hampton de Triple Gip (« Work For Wealth »), tous se posant sur ses productions aussi naturellement que des poissons dans l’eau

Une belle émulsion qui ne pouvait aboutir que sur de grands moments, comme le sont incontestablement le touchant et chaleureux « Are You Satisfied » taillé pour Sugar Pie DeSanto (chanteuse favorite de James Brown), et le solide « Roc The Bells »: deux aperçus d’un « Watts Happening » rattrapant le peloton de tête du hip hop qui n’hésite pas à multiplier les rythmes, à jouer de diversité pour emmener l’auditeur jusqu’au bout du vingtième titre. Voire plus loin pour celui qui n’en aurait pas encore assez et qui accueillera à bras ouverts une deuxième rondelle instrumentale. Pas de doute, Ohmega Watts, armé de deux albums sans faille, doué au point de rendre le classique intemporel, est de ces nouveaux acteurs du hip hop américain dont on ne cessera de parler dans les années à venir

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire