Oh No – « Disrupted Ads »

ohno180Album
(Kash Roc)
28/01/2013
Hip hop

Dans le sillage de son frère Madlib incroyablement absent depuis quelques mois, Oh No multiplie les sorties, comme s’il devait sans cesse rappeler que son talent n’a pas à rougir face à celui de son aîné. A la fois Mc et producteur, c’est cette deuxième casquette qu’il vient surtout défendre avec « Disrupted Ads »: un nouvel album-concept dont il a puisé la matière première dans les pubs télévisées, pour les transformer d’un coup de baguette magique en productions de haute facture à l’attention de quelques Mcs de son entourage. Seulement, si Oh No n’égratigne jamais vraiment sa réputation tout au long de ces dix sept titres, la réussite du projet tient – comme c’est souvent le cas – dans les prestations des invités, quelque peu inégales. Sans surprise, son duo Gangrene (avec The Alchemist) réapparaît soudainement pour un très bon « Rolling Up », l’association MED et Blu tient toutes ses promesses (« Jone’s »), tout comme celle de Rapsody & Psalm One (« Same Shit ») qui ne manquent pas de rapidement rétablir une certaine parité dans l’efficacité. Un ton en dessous, Tristate et Midaz (« Punchdrunkpatterns ») puis Chali2Na et Roc C (« Animals ») laissent la regrettable impression de ne pas avoir tout donné. Mais, bien que ponctué de quelques instrus expérimentales (« Boom », « Cleansing ») ou jazz (« The Difference », « Drifters ») pouvant être considérées comme de longs interludes, jamais ce « Disrupted Ads » ne devient indigeste, en grande partie grâce à une cohérence essentielle, et au fait de morceaux majoritairement courts qui, quand certaines pistes peuvent tourner au calvaire, ne manquent pas d’écourter le supplice. Aussi indispensable qu’une page de pub, cette nouvelle production se boit sans soif, se mange sans faim. Ou pas.

itunes

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire