Offwhyte – « Mainstay »

Mainstay[Album]
13/11/2007
(Galapagos4/Import)

Comme bon nombre des acteurs de la nébuleuse Galapagos4, Offwhyte n’est pas un nouveau venu. Il faut remonter jusqu’à la fin des années 90, à Chicago, pour entendre parler pour la première fois de cet Américain d’origine philippine, natif de l’Alabama. C’est sur les bords du lac Michigan qu’il a rejoint la communauté active du hip hop, en créant le label en association avec Jeff Kuglich et le grapheur Jash, avant que tout ce petit monde déménage à Los Angeles, autre point stratégique du genre outre Atlantique. Là, il ouvre sa discographie avec « Squints », son premier album suivi de « The Fifth Sun » en 2002, du Ep « Bow To The Sceptor » en 2004 et de plusieurs featurings sur les opus de ses proches collaborateurs. C’est cette hyperactivité qui aura fait de lui une pièce essentielle de la scène hip hop alternative actuelle, un Mc particulièrement épié. Fin 2007, Offwhyte sortait donc logiquement « Mainstay », un troisième disque qui, de par les atouts de son géniteur, mettait toutes les chances de son côté. Pourtant, et comme c’est malheureusement le cas sur la plupart des sorties du label, Offwhyte n’afflige pas la claque attendue. Ici, c’est surtout une écriture affinée qu’il faut venir chercher, celle que les anglophones sauront apprécier en relayant un flow trop linéaire au second plan. Les autres, comme la majeure partie du public français, n’auront donc plus qu’à s’en remettre à la partie musicale, qui bien que diversifiée, ne parvient pas à s’écarter de la masse. Pire encore, il plane constamment au dessus de ce « Mainstay » une léger voile has been qui fait rapidement décrocher l’oreille la plus attentive. Il passe ainsi par les chemins archi empruntés par Anticon il y a une poignée d’années (« Next Time Around » pour n’en citer qu’un), ceux balisés par des beats MPC grossiers ne réservant désormais plus aucune surprise (« Someday », « Whimsical ») si ce n’est les quelques sonorités reggae auxquelles on ne s’attendait pas ici (« Idle Hands »). Un jugement peut être un brin sévère à l’écoute de titres valant quand même un rapide détour (« Bargain For Fame », le très West Coast « Gwarn! »). Pas de quoi pourtant faire de ce disque, sans réel intérêt, une priorité

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire