Odezenne – ‘Dolziger Str.2’

Album / Tôt ou Tard / 13.11.2015
Morphing osé

On ne peut pas reprocher à Odezenne de nous prendre à contre-pied. Avant de concrétiser son ascension par un Olympia, le groupe avait déjà annoncé la couleur avec ‘Rien’, un Ep qui lui permettait de réaliser son grand écart plus en douceur. Avec un troisième album virant à 90°, les parisiano-bordelais prennent désormais le risque de laisser une bonne partie de leurs fans se prendre la glissière de sécurité en pleine face. En laissant au placard ses influences jazzy, son flow bien calibré, et ce collage de samples qu’il maîtrisait tant, Odezenne continue aujourd’hui d’écrire des poésies incisives, mais façonne ce qui les entoure avec ses petites mains, en se laissant bercer par la culture clubbing qui anime Berlin – là où la majorité de l’album fut pensée – et en laissant plus de liberté à Mattia, désormais bien occupé par guitare et claviers. Ca fonctionne parfois, comme sur le ludique ‘Boubouche’ ou sur l’efficace single ‘Bouche à Lèvres’. Mais le groupe peine aussi à convaincre, notamment lors de chansons faussement ambitieuses, qu’on croirait produites par Air ou Sébastien Tellier (‘Cabriolet’, ‘Vodka’).

C’est sûr, Odezenne a franchi une première montagne sans l’aide des majors, gagnant ainsi le respect du public comme du métier. Plus admirable encore, au lieu de rester tranquillement au sommet pour apprécier le panorama, le trio n’a pas hésité à la descendre tout schuss pour attaquer un nouveau versant (‘Un Corps à Prendre’, ‘Souffle Le Vent’). On salue le culot, comme la volonté de se renouveler, d’avancer au fil d’envies personnelles. On ne s’inquiète pas non plus pour lui qui, au-delà de fans à jamais convertis, saura trouver un nouveau public. On laisse donc seulement passer cet arrière goût étrange en raccrochant les wagons, bien aidés par le bancal mais néanmoins excellent ‘Vilaine’ ou le malsain ‘Satana’, deux des grands moments de ce ‘Dolziger Str.2’ loin de laisser indifférent. Le point commun de tous les grands disques, parait-il.

‘Bouche à Lèvres’, ‘Vilaine’, ‘Souffle Le Vent’, ‘Satana’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire